Vers la Lumière…

L'amour, énergie de guérison

28 janvier 2012

De l’amour de son corps

Classé dans : Etre bien dans son corps — michkaelohim @ 6 h 49 min

« Qui ne connaît pas ce commandement donné par Jésus : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » ? Même si on considère qu’il est difficile à mettre en pratique, on croit généralement qu’il est facile à comprendre. Mais je vous demande : comment les gens s’aiment-ils eux-mêmes ? Ils font des excès de toutes sortes, maltraitent leur estomac, leurs poumons, leur cœur, leur cerveau… Si on demandait à tous ces organes ce qu’ils pensent de l’amour des humains, ils vous diraient leurs souffrances et leur mécontentement.
L’être humain oublie trop souvent que son corps physique représente toute une population, des millions de cellules avec des fonctions bien définies : on y trouve des soldats, des médecins, des ministres, des architectes, des évêques, des pharmaciens… exactement comme dans la société. Et l’homme qui est le roi de ce peuple ne se soucie pas beaucoup de lui ; c’est pourquoi ses cellules se plaignent sans cesse de ce roi injuste, ignorant, paresseux, qui les nourrit mal et les laisse sans lumière, sans chaleur, sans air pur. Alors, quel amour peut-il avoir pour les autres quand il s’aime si mal lui-même ? » Mikhaël Aïvanhov

 

Sans commentaire!!!

4 septembre 2011

Septembre 2011

Classé dans : Etre bien dans son corps,Messages de sagesse — michkaelohim @ 13 h 19 min

automneenprovence.jpg

C’est le mois de l’entrée en automne.
Je viens de finir la lecture des Annales akashiques traduites par Anne Duquesne (merci Anne! voir son blog ici) qui nous nous prédisent pour septembre 2011 une lourdeur confinant à la somnolence (voir texte ci dessous) . Ce mois commençant sur l’énergie de la nouvelle lune en Vierge du 29 août,  on peut très bien comprendre  que nous sommes dans un moment de traversée lente et demandant de la conscience et du discernement, de la prudence, de la réflexion. Les aspects en Verseau et en Lion dont je vous parlais récemment retrouvent ici écho dans le fait que nous devons nous connecter à la famille humaine et agir en tenant compte de cette connexion. Plutôt que de tenter « extérieurement » d’aider nos proches en actes ou en paroles, faisons en sorte que notre vie soit douce et belle afin de rayonner ce bien-être autour de nous. Et au-delà, de façon vibratoire.

Le corps physique est particulièrement important (et notamment en cette période de la Vierge, qui nous parle d’hygiène de vie)  car il est le véhicule de l’esprit. Il ne saurait y avoir de spiritualité dans un état éthéré. Donc écoutons le, suivons nos ressentis corporels, ne négligeons aucun malaise et sachons bien décrypter ce que le corps nous dit au travers de ces signaux. Ce ne sont pas seulement les malaises et les maladies, il y a d’autres signes qui montrent la voie à suivre: un battement de cœur, une vague de chaleur, un désir physique, une attirance gourmande  ou bien au contraire une odeur qui nous repousse, une respiration qui monte comme un soupir, etc. Le corps et nos sens nous sont utiles en tous temps.

Il est à se rappeler que la Vierge appelle à la réserve, la prudence, nous met en garde contre les excès et les débordements en tous genres, Jupiter qui exagérait ces excès physiques et terre-à-terre, est entré en rétrogradation, ce qui va diminuer son influence d’amplificateur et donner plus de profondeur et de sens à nos expériences physiques et matérielles.

 

.Annales akashiques traduites par Anne Duquesne:

À quelle énergie et à quelles expériences pouvons-nous nous attendre en septembre 2011 ?

Il y a ce mois-ci une sensation de lourdeur. C’est une lourdeur qui ressemble à de la somnolence ou à l’impression de s’endormir. Ce n’est pas une lourdeur sombre ou mauvaise, mais c’est une sensation de lenteur, qui peut sembler difficile. L’impression que l’énergie collective est en train de descendre pour l’ensemble de l’humanité. 

C’est un moment important pour vous enraciner. C’est un moment important pour prendre bien soin de votre corps physique et pour prendre la vie une respiration à la fois, une étape à la fois. Une seconde énergie est également présente en septembre, celle d’un moment important pour la conscience collective et pour travailler ensemble en tant que collectif. Il y a le sentiment que les gens ont lutté depuis longtemps et que la seule façon pour l’humanité de continuer à évoluer et aller de l’avant est de travailler ensemble.

Il n’y a jamais eu de période plus importante que celle-ci pour vous souvenir vraiment que vous êtes un, et pour agir en conséquence. Pour vous souvenir que ce qui vous affecte, affecte tout le monde — que les choses que vous faites font une différence dans la manière dont va la vie pour tout le monde partout dans le monde. Il est donc très important que vous agissiez réellement comme si cela était vrai, parce que c’est vrai. Même si vous ne pouvez pas toujours en comprendre l’ampleur, cette connexion que vous avez avec la famille humaine existe, et la manière dont vous vivez votre vie a un impact profond sur ce qui se passe dans le monde qui vous entoure.

Donc ce mois-ci, faites ce que vous pouvez à chaque instant pour apporter davantage de lumière au monde qui vous entoure. Faites ce que vous pouvez ce mois-ci pour prendre la responsabilité de la manière dont vos actes affectent le monde qui vous entoure. Cela est vrai pour des choix physiques tels que la décision de jeter ou de recycler une bouteille d’eau, et c’est également vrai au sujet des choix émotionnels. Lorsque vous choisissez de réprimer votre colère, vous créez davantage de tension pour toute l’humanité. Lorsque vous choisissez de trouver une manière saine pour libérer votre colère et vous guérir, vous allégez la charge pour toute l’humanité. Cela est également vrai énergétiquement. Lorsque vous entretenez un sentiment d’amour et de compassion pour vous-mêmes, dans votre propre esprit et votre propre cœur, vous faites du monde un endroit plus léger et plus lumineux. Ce mois-ci, il est important de pratiquer cela, exactement à chaque instant. Ne cherchez pas de preuves globales. N’essayez pas de saisir le concept, agissez simplement comme si vous étiez connectés au monde.

Comment pouvons-nous tirer le plus grand bénéfice de cette énergie ?

Le plus grand bénéfice de l’énergie ce mois-ci viendra vraiment à travers la tendresse et l’acte de se rendre. Il est important ce mois-ci de cultiver l’aptitude à lâcher les choses qui ne vous servent plus. En particulier, lâchez ces choses que vous conservez dans votre cœur et qui ne vous servent pas. C’est un moment important pour sonder vos ressentiments et trouver un moyen de les lâcher.

Parmi les pratiques qui vont vous servir ce mois-ci il y a la prière et tout ce qui facilite le pardon ou la libération. C’est un grand moment pour pleurer. C’est un grand moment pour vider votre cœur dans votre journal ou pour parler à votre ami ou à votre chien. Partout où vous pouvez trouver un endroit pour lâcher des choses, ce mois-ci, faites-le. Le plus grand avantage disponible ce mois-ci, c’est que beaucoup d’entre vous parviennent à un sentiment plus profond d’amour et de compassion qui va nourrir la joie dans votre vie dans les mois et les années à venir. Mais c’est possible seulement si vous pratiquez cet art de se rendre. Lâchez les luttes qui ne vous servent plus. Il est important que vous trouviez le courage de continuer d’agir envers les buts qui sont importants pour vous. Nous ne sommes pas en train de vous dire d’arrêter de tout faire ; nous sommes en train de vous dire d’examiner les luttes dans lesquelles vous êtes engagés et qui ne vous servent plus, et de les lâcher.

Rappelez-vous comment est l’énergie de ce mois. Elle semble lourde et somnolente, vous n’allez donc pas accomplir beaucoup de choses. La façon de trouver plus d’énergie ce mois-ci n’est pas d’essayer de développer plus d’énergie que vous ne pouvez en utiliser, mais plutôt de lâcher les choses qui gaspillent votre énergie. L’ambiance de ce mois, la lourdeur, est très semblable à une goutte de pluie. Si vous imaginez une goutte de pluie et la gravité qui attire l’eau vers la terre, il y a de la reddition là-dedans, et il y a un sentiment de guérison. Si vous avez déjà vécu des trombes d’eau après une longue période de sécheresse, vous savez qu’il y a alors un sentiment de guérison, et de libération, et de soumission, dans l’air autour de vous. C’est la sensation que vous pouvez expérimenter en septembre si vous laissez aller les choses qui ne vous servent plus et faites tout ce que vous pouvez pour libérer vos ressentiments.

Pour des informations supplémentaires au sujet de septembre 2011, y compris quelles choses spécifiques éviter ce mois-ci, et la meilleure façon de le faire, et un aperçu plus complet sur ce que nous pouvons attendre à travers le monde, veuillez vous identifier, ou devenir membre, dès aujourd’hui. Les membres ont aussi accès à l’avance au message du mois prochain !

Traduction AD
Page d’origine :
http://www.akashictransformations.net/index.php?option=com_content&view=article&id=221

Merci encore à Anne de mettre à notre portée des textes passionnants chaque jour.

Je vous souhaite une belle journée

Michka

22 mars 2010

Comment se recentrer?

Classé dans : Etre bien dans son corps,Prendre soin de ses pensees — michkaelohim @ 8 h 06 min

Quand notre esprit est agité et vagabonde dans tous les sens, par exemple le soir avant de s’endormir,  on aimerait pouvoir « enlever sa tête et la poser sur la table de nuit » afin de dormir tranquille et d’être déconnecté un moment de ce flot incessant de pensées.

Que faire?  Déjà DÉCIDER que cela suffit, ce qui demande de prendre conscience de notre propre responsabilité dans la situation!

Ensuite, différents moyens sont accessibles:

Je vous parle encore ici de colorier des mandalas. On peut aussi choisir de les dessiner soi-même. Différents sites nous proposent de très belles figures, notamment le site: Sentezvousbien.com qui, en outre, diffuse des musiques apaisantes.

Comment se recentrer? dans Etre bien dans son corps mandala03

 

Mais il existe aussi des techniques « physiques » comme le yoga

Sur SEICHI YOGA vous pouvez vous inscrire en ligne, c’est ce que j’ai fait car pratiquer seule m’amène  à une répétition constante des seules postures et pratiques que je connaisse bien. Le coût est modique : 7.17 € par mois en ce moment. Sans bouger de chez soi et accessible 24 heures sur 24!  Merveilleux, non?

Plus de mauvais prétexte pour ne pas faire mon yoga!  Si vous le désirez voici une vidéo de présentation du site en cliquant ici

 

Bon « recentrage »  et une belle journée à nous tous!

Michka
 

24 novembre 2009

Guérison à distance, une action concertée

Hier j’ai reçu la question suivante sur ce blog :

« Pouvez-vous de loin, soigner et guérir un enfant de 12 ans qui a été diagnostiqué avoir le syndrome de Gilles de la Tourette ?«  

 

En premier élément de réponse je vais d’abord citer ici Abraham Hicks:

« Toutes les fois où vous avez un malaise physique, quel qu’il soit, que vous l’appeliez émotionnel ou douleur physique dans le corps, cela veut toujours, toujours dire la même chose : « J’ai un désir qui requiert l’Énergie, mais j’ai une croyance qui ne l’autorise pas, j’ai donc créé une résistance dans mon corps. » La solution, à chaque fois, pour soulager ce malaise, ou cette douleur — est la relaxation afin d’atteindre le sentiment de soulagement. » 

Abraham, 29 août 1999 – Page d’origine : http://www.abraham-hicks.com/lawofattra … /index.php

Et pour conforter cette affirmation, parce que tout vient toujours à point nommé grâce au Ciel, ma bien chère amie Anne Duquesne nous offre ce matin sur son blog la traduction de la citation suivante (mille merci à toi, chère Anne) :
 « Le métabolisme est une réponse vibratoire à un moment de votre temps. Le métabolisme, c’est la manière dont l’énergie se déplace dans votre corps. Et oui, tout n’est que réponse à la manière dont vous vous sentez — tout. Tout est prédominance de l’esprit sur la matière. Toute maladie est d’abord mentale. Tout est une question de pensée. Tout est une question de vibration. Tout dépend de la manière dont vous vous sentez. Entraînez-vous à créer des scénarios dans lesquels vous vous sentez bien — et ne vous en faites jamais avec la réalité. La réalité est seulement un bref moment dans le temps, que vous ne cessez de répéter. »

Abraham, 11 mai 2002- Page d’origine : http://www.abraham-hicks.com/lawofattractionsource/index.php

Ceci signifie que la maladie est toujours d’origine énergétique et que ce n’est que la conséquence physique d’un état de croyances. Il faut savoir que l’âme de la personne a choisi cela. Rien ne nous arrive que notre âme éternelle n’ait choisi et que l’on soit croyant ou non, il est bien important de se souvenir que le corps physique n’est qu’un véhicule pour notre âme ou Esprit et qu’il dépend de cette âme ou Esprit.

 

La médecine officielle est impuissante  (puisque le diagnostic a déjà été posé et que nous savons qu’aucune guérison médicale n’est connue dans ce syndrome)  à guérir cette maladie et nous comprenons pourquoi: La médecine essaie d’enlever les manifestations extérieures et physiques d’un état intérieur non physique et non visible. Tout au plus pourra t-elle calmer quelques manifestations indésirables de ces symptômes mais la vraie source de perturbation restera.

 

J’ai une grande confiance dans le pouvoir de guérison de l’Être, y compris la guérison instantanée,  mais il me semble important d’exprimer  ceci :

-         QUI oserait prétendre ça : « JE PEUX GUÉRIR » comme s’il était à lui seul Dieu en personne ?  Le risque est grand de créer une attente démesurée, faussement centrée sur lui (en tant que personne humaine). Or, je vous le redis,  la guérison ne vient pas de moi mais de l’Énergie d’amour inconditionnel que je sais capter et renvoyer.

-         Toute fausse illusion et faux espoir amèneraient des énergies contraires à la guérison. Car si je peux renvoyer la lumière vers une personne et des énergies de guérison, cette même personne ou son entourage ont le pouvoir de les refuser ou de les renier par leurs propres croyances et leurs doutes.

-         « Guérir »  quelqu’un ne dépend DONC pas que de celui qui soigne  mais  surtout de la personne soignée elle-même et des raisons profondes pour lesquelles cette personne est devenue malade. 

-   Il  y a beaucoup de résistances à la guérison en chacun de nous et ces résistances sont voulues par notre âme/Esprit pour en faire l’expérience. Nul n’a le droit de décider pour un autre de ses expériences de vie. Par contre, si l’âme /Esprit a choisi d’être malade puis de guérir, alors le rôle de celui qui soigne est une forme de « collaboration »  désirée par le malade lui-même. IL N’Y a AUCUNE FATALITÉ dans la maladie mais la création d’un état qui s’est éloigné du Bien Être.

-         Il ne s’agit pas d’enlever une maladie mais d’œuvrer ensemble vers la guérison ou, comme j’ai choisi de nommer cet endroit de partage, d’œuvrer « Vers la Lumière ». La lumière ne nuit à personne, elle éclaire le chemin de ceux qui ont perdu leur Bien Être et désirent le retrouver.

 

-   Je ne suis pas encore intervenue auprès d’enfants mais je sais     bien –de ce savoir qui nous est donné par l’intime conviction- que  la guérison viendra autant la famille que de l’enfant: La famille croit-elle cela possible et comment la personne qui fait la demande pour l’enfant voit-elle ça?  En quoi croit-elle et qu’espère-t-elle ? 

 

Toutes ces questions ne sont pas là comme un interrogatoire policier mais pour pousser chacun -et quand je dis chacun, je m’y inclue et je vous inclue-  à regarder « en dedans » de soi même, à faire son « examen de conscience »,  à comprendre ce qui est de son propre pouvoir et à saisir en quoi il est responsable de la maladie, de sa maladie mais aussi de toutes les maladies.

Non pas de façon coupable car personne n’est coupable, il n’y a ni conséquence d’un péché ni punition dans la maladie, il n’y a pas de malédiction ni de martyr à endurer, laissons la de côté ces menaces prêchées pendant des siècles par des religieux qui souhaitaient nous asservir et nous manipuler. L’heure n’est plus à jouer aux victimes. Par contre il y a une RESPONSABILITÉ collective à reconnaître, ça veut dire  POUR CHACUN de reconnaître en quoi il y a participé à sa façon: soumission à une fatalité, se sentir une victime, avoir de la pitié ou de la tristesse pour les malades ou les pauvres au lieu d’avoir de l’amour, avoir des doutes sur soi et sur la Toute Puissance de la vie et de bien d’autres façons encore, toutes  très pardonnables puisque nous étions éduqués comme ça, manipulés dès notre plus jeune âge par des personnes qui elles mêmes le furent avant nous… VOILÀ où nous pouvons changer quelque chose à la maladie: CROIRE EN NOUS MÊMES et AGIR par NOUS MÊMES!

 

Quand il s’agit d’un enfant,  cela est pareil : l’âme/Esprit (qui n’a rien à voir avec l’âge mental ni même la compréhension consciente) de cet enfant s’exprime dans la maladie. Pour moi il sera primordial d’entrer en communication avec cet enfant, d’âme à âme. La compréhension (par la compassion) de l’histoire de la maladie telle qu’elle est venue chez cet enfant mais aussi  et surtout l’accord de l’âme ou Esprit de l’enfant malade  sont indispensables ainsi que le soutien de son entourage familial. Nous sommes alors engagés tous ensemble sur une même voie : la guérison. Et, par notre foi inébranlable,  nous en serons tous  « responsables » (c’est-à-dire des  participants actifs).

Et  en écrivant  « TOUS »  c’est vous aussi, mes chers lecteurs, que j’accueille dans cette œuvre là car vous choisissez de me soutenir ici par votre seule présence et pour laquelle j’ai infiniment de gratitude.

 

Pour ma part je suis d’accord pour avancer dans cette direction.

Belle journée à nous tous et que la lumière continue à éclairer notre cheminement.

 

Michka

8 octobre 2009

Connaissez vous le GOGI?

Classé dans : Etre bien dans son corps,Nouvelles approches,Processus d'auto guerison — michkaelohim @ 10 h 04 min

Quand je suis fatiguée, je consomme habituellement  de la racine de Ginseng qui se présente en gélules et me permet de passer les caps difficiles.

Connaissez vous le GOGI? dans Etre bien dans son corps b_795452_image1   Et voici que je découvre le Gogi dont on affirme qu’il contient des merveilles et prodigue des trésors de bienfaits pour notre vue, notre système nerveux, notre système digestif, notre système immunitaire (naturellement en cette période de grippe, c’est bienvenu)…. et est une importante source d’antioxydant.

J’ai donc lu pas mal de choses, notamment sur le blog de Christophe ÉTIENNE mais aussi sur les vertus médicinales du gogi d’après Wikipedia et aussi sur des sites qui importent le gogi comme Goji de Ning Xia ou comme agoji** ou bien d’autres sites marchands qui foisonnent.  Bref le gogi un aliment qui se présente sous forme de baies,  fruits du Lycium barbarum arbuste qu’on peut cultiver en France mais qui vient traditionnellement du Tibet, de la Chine et de la Mongolie.

Voici le mode d’emploi préconisé par  agoji**

Goji séché de l'himalaya La baie de Goji séchée ne pique pas la bouche, elle a un goût légèrement sucré, et la dose quotidienne conseillée est de 10 à 30g par jours ( le creux de la main).. Le Goji ne procure aucune sensation de manque avec le temps et se consommer NATURE ou à ajouter à vos préparations culinaires chaudes ou froides, trempé dans des jus de fruits, plomgé dans le thé … .

Riche en antioxydants, vitamine C, augmente l’énergie et la résistance, facilite la digestion …
Ses propriétés naturelles antioxydantes jouent un rôle essentiel dans la lutte contre l’excès de radicaux libres responsables du vieillissement prématuré de nos cellules.
Le goji favorise une meilleure digestion et le transit, et un meilleur traitement des déchets et des bons nutriments, et ainsi favoriser la perte de poids.
Véritables concentrés d’énergie, le goji riches en minéraux et en oligo-éléments, Il est conseillé pour les efforts physiques de longue durée : randonnée, ski de fond, tennis, vélo… Excellent complément alimentaire pour le sport et diététique du sportif.

Goji séché de l'himalayaGoji séché de l'himalaya Il convient à toute la famille dont les enfants.
Goji séché de l'himalayaGoji séché de l'himalayaConseils d’utilisation : La dose moyenne journalière est de 20 à 30 g. (Le creux de la main)
Le goji est, bien sûr, également bon pour les animaux, y compris pour les animaux domestiques familiers, chiens, chats, chevaux, etc.

Goji séché de l'himalaya Le goji est un aliment aphrodisiaque naturel recherché censé donner une vigueur sexuelle incomparable! Réputé comme un puissant aphrodisiaque naturel et stimulant de la libido et du plaisir sexuel pour les hommes comme pour les femmes! Il est l’anti-âge parfait grâce à ses puissants antioxydants !

Notre goji est 100% naturel, il est soumis tous les trois ans à la norme qualité ISO 9001:2000 et accrédité par le COFRAC pour que vous soyez assurer de consommer au quotidien un produit de bien-être sain.

 

Il est riche en vitamines B1, B2  B6, C et E;  en bêta carotène ( à l’état naturel, c’est un pigment contenu dans les aliments, précurseur de la vitamine A et antioxydant) ; très fourni aussi en oligoéléments et en acides aminés. b_795458_image1 dans Nouvelles approchesIl semble préférable de le consommer sous forme de fruit, c’est ainsi qu’il est importé, les baies sont séchées et livrées en sacs de 150g à 500g, selon les fournisseurs. Il connaît un franc succès aussi sous forme de gélules ou sous forme de jus mais il est alors mélangé à d’autres fruits et on ne bénéficie pas ses propriétés de façon aussi concentrée.

Son prix est très variable selon qu’il est contrôlé comme « biologique » et exempté de radiations ou qu’il n’a obtenu aucune certification  et également selon la quantité achetée. J’ai opté pour un produit moyen, certifié Écocert et cela me revient à 32,80€ les 500 g (environ 5 semaines de cure) chez  Herba Jovis, ceci est une indication personnelle mais il y a de multiples autres possibilités.

Belles découvertes!

Michka

27 septembre 2009

La grippe? C’est quoi ça? Je vais bien, merci

Classé dans : Etre bien dans son corps,Nouvelles approches — michkaelohim @ 4 h 59 min

Je propose à votre attention un article: « L’épidémie de grippe H1N1, un cadeau du ciel … » article écrit par Bernard Biardeau, homéopathe, naturopathe québecois, auteur du livre « L’homéopathie au fil de la vie » dont un chapitre entier est consacré à la prévention et aux soins de la grippe.  Cet article donc paru sur Internet que j’ai trouvé passionnant sur le thème de la grippe: la « fameuse » A H1N1! Elle aura bien occupé les écrivains et journalistes en tous genres et fait couler beaucoup d’encre !

Ce qui me plaît dans cet article c’est sa différence par rapport aux autres, il y est question de comparer avec la grippe espagnole du siècle dernier et de constater que c’est quasi la même qui est revenue et qui a juste changé de nom. Maintenant elle est « porcine » mais c’est un virus H1N1 comme l’autre. Et aussi ce qui me plaît c’est l’approche selon laquelle laquelle l’univers impose lui même des influences créant des périodes de prolifération de virus. Voilà pourquoi aussi, en se replaçant dans un plus vaste contexte, on comprend  que l’homéopathie puisse nous aider car prendre un virus ou non résulte d’un ensemble de facteurs mentaux et physiques. Voilà pourquoi je disais en titre: « Je vais bien, merci », je ne réunis pas les conditions pour prendre la grippe: peur, anticipation, paralysie face à la crise…

 

VOICI LA PARTIE LA PLUS PRATIQUE: la prévention par l’homéopathie par Bernard Biardeau
« A) Le « protocole » de prévention le plus simple pour la grippe H1N1
homéopathie et h1n1
homéopathie1) Alterner tous les mois, dès maintenant, une dose de :
Le 1er samedi : Influenzinum (le nosode du virus de la
grippe) en 30 CH ou 200 K
Le 2ème samedi : Gelsemium en 30 CH ou 200 K
Le 3ème samedi : Bryonia en 30 CH ou 200 K
Le 4ème samedi : rien
2) Reprendre Gelsemium ou Bryonia en 30 CH ou
200 K après chaque « bain de foule » (maximum une fois
par semaine) tant que perdurera la pandémie.
3) Reprendre Gelsemium et Bryonia en 30 CH ou 200 K en
alternance tous les 3 jours lorsqu’il existe un contact
permanent et rapproché avec des personnes supposées
contagieuses (personnel soignant ou particuliers qui
soignent des proches atteints de la grippe).
4) Pour individualiser la prévention, voir le chapitre « La
grippe
 » dans le livre « L’homéopathie au fil de la vie ».

B) Les soins homéopathiques de la grippe
homéopathie et h1n1
Consulter en urgence un homéopathe. Hélas, pour les personnes isolées cela risque d’être difficile, il est donc souhaitable que chacun ait fait un suivi homéopathique au préalable. Ainsi, s’il advenait une urgence, votre homéopathe pourrait vous conseiller par téléphone un traitement individualisé.
A défaut, se référer au chapitre sur la grippe dans votre guide familial d’homéopathie.
homéopathie et h1n1
A vos granules, citoyens du monde ! »

 

25 novembre 2008

Automassage énergétique

Classé dans : Etre bien dans son corps,Processus d'auto guerison — michkaelohim @ 8 h 28 min

femme012.gifIl peut nous arriver de nous réveiller complètement las et déprimé alors que notre esprit la veille était entreprenant et joyeux. Il peut aussi nous arriver de sentir brusquement des crampes au niveau de l’estomac et que d’essayer de respirer augmente encore ces contractions. Comprenons que le corps est le lieu même de manifestation de notre vie sur cette planète et que ce « véhicule » peut parfois avoir quelque désordre de fonctionnement. Qu’elle que soit la cause, le processus de guérison passe par la ré-harmonisation des énergies physiques.

Nous pouvons, dès que nous nous sentons noués au niveau du plexus solaire ou vaseux comme si nous avions la nausée, nous précipiter sur notre boîte d’antispasmodiques ou avaler de ce plâtre spécial qui tapissera la muqueuse de notre système digestif afin de réduire les brûlures qui y siègent. Mais le mieux serait de rétablir le bon ordre au lieu de masquer l’effet de notre angoisse ou de notre stress.

Pour cela quelques moyens de reprendre notre puissance et d’annihiler les troubles :

En tout premier lieu, il est important de connaître la ressource première de notre vie: l’énergie qui nous anime et qui est la source de toute vie. Pour la ramener dans le corps, il existe une technique inspirée de l’art martial appelé DO IN:

Pour capter l’énergie universelle:

Se frotter fort les paumes des mains l’une contre l’autre et les placer ensuite en coupe, dirigées vers le haut, les bras légèrement écartés. Inspirer et imaginer, ressentir, que l’énergie descend dans nos mains picotements possibles) au fur et à mesure que nous élevons les bras tendus vers le ciel. Ramener les deux mains en face du nombril en expirant. Visualiser alors que l’énergie pénètre notre corps par ce point qu’on nomme hara ou centre. REFAIRE 3 FOIS.

Pour rehausser l’énergie du corps:

Se frotter de nouveau fort les mains jusqu’à ce qu’elles soient chaudes dans les paumes et les placer l’une en face de l’autre pour faire une boule d’énergie. Ensuite, en gardant l’image de cette boule, la passer sur les points douloureux du corps, articulations, etc. NE PAS OUBLIER de respirer régulièrement au lieu de retenir le souffle. Puis glisser nos mains de la tête à nos pieds comme si nous dessinions notre silhouette à quelques centimètres de notre corps. Cela peut être répété plusieurs fois. Finir par les pieds en soufflant.

Pour terminer tapoter le corps de haut en bas en commençant par les bras (monter à l’extérieur du bras, descendre par l’intérieur) , tapoter délicatement le crâne, puis le thorax, le ventre, les jambes (descendre par l’intérieur, remonter par l’extérieur). Finir par les reins et les fessiers.

Une douche chaude éliminera les dernières tensions et l’énergie sera ainsi rétablie pour un bon moment!

Belle journée à tous!

 

18 novembre 2008

Un rituel matinal

Classé dans : Etre bien dans son corps — michkaelohim @ 7 h 45 min

Beaucoup d’entre nous, hyperactifs et croyant encore qu’ils sont sur cette planète pour faire un maximum de choses en un minimum de temps, démarrent leur journée sur les chapeaux de roues sans s’occuper de leur « véhicule »: le corps!

Il y a dans nos rythmes de vie moderne une dispersion et une accélération qui nous font perdre le contact avec nous-même et nous poussent comme des fétus de paille dans des activités et des situations où nous ne prenons plus le soin de notre santé physique, mentale et spirituelle.

Ayant approché l’Ayurveda*, j’ai une conscience de l’utilité de l’hygiène de vie, notamment pour la routine matinale. Nous nous réveillons parfois difficilement, le corps raidi ou l’esprit embrumé et nous pouvons choisir comment commencer notre journée: démarrer ainsi, en nous levant du pied gauche ou modifier nos habitudes en prenant soin de nous, en consacrant à notre nouvelle journée de vie une attention consciencieuse:

Allongé:020000190dreamsweetbear.gif
Prendre conscience de notre corps et de nos pensées, de ce que nous désirons faire de cette journée à venir et de notre orientation émotionnelle dès le matin, l’essentiel étant d’avoir des pensées de tendresse et d’amitié envers nous même, ce qui instaure la confiance que tout ira bien. Avoir une attitude de gratitude pour la vie qui nous offre ses merveilles.

Assis
Frotter les mains l’une contre l’autre pour y amener l’énergie et ensuite les poser sur notre visage ou se masser doucement pour réveiller en nous la vitalité.
Devant le miroirmiroir.jpg
Se regarder dans les yeux n’est pas chose facile. Faites le et saluez vous, vous verrez que cela changera votre perception de vous-même et dès que vous le pourrez, parlez-vous et souriez-vous.

Passage aux toilettes fait partie de la routine qu’on doit s’imposer, l’organisme a accumulé des déchets nocturnes et ne peut démarrer une journée sainement sans que les besoins naturels d’élimination aient été satisfaits.

Nettoyage de la bouche brossagedentsjpg.jpg
La langue est souvent blanche et chargée le matin, c’est le résultat des toxines qui s’y sont accumulées, il est important de gratter la langue avec une petite cuillère non seulement pour la débarrasser de cette pellicule mais aussi pour stimuler les canaux digestifs. Se brosser les dents et les gencives.

Nettoyage du nezneti1.jpg
Se moucher en dégageant une narine après l’autre et laver le nez, pour cela on peut utiliser une corne de lavage qui permet de laver le nez à l’eau tiède salée. On a pris l’habitude de le faire aux bébés avec du sérum physiologique, c’est le même principe. Ensuite graisser légèrement l’intérieur du nez pour empêcher les muqueuses de se dessécher.

Huilez la peauautomassage.jpg
Cela permet de se dé-stresser dès le matin, c’est un massage très pacifiant et c’est recommandé à tous, la peau est assouplie et remplit mieux son rôle protecteur. Il est recommandé en Ayurveda d’utiliser l’huile de sésame pour les anxieux mais les huiles végétales de première pression à froid conviennent bien et on en trouve de nombreuses dans les magasins. Masser tout le corps en répartissant l’huile en évitant cependant les zones où la peau est abîmée ou blessée. Ceci peut être fait une à trois fois par semaine.

Douche chaudebain.gif
Prendre une douche ou un bain avec de l’eau chaude, voire très chaude.

Exercices d’étirementsmildansecorde.gif Ce peuvent être des exercices de yoga ou de gymnastique, 5 minutes suffisent, faites les suivre d’un temps de repos et de méditation dans le silence et la tranquillité.

S’habiller est un temps important. Il ne s’agit pas seulement de l’apparence mais aussi et surtout de choisir les couleurs en fonction de votre nature et de votre humeur: le rouge est stimulant et dynamique, le jaune et l’orange augmentent la joie et l’enthousiasme, le bleu et le violet sont calmants et froids, le vert apaise et rafraîchit, les couleurs sombres attristent alors que les couleurs pastels apaisent et les couleurs vivent stimulent le système nerveux.arcenciel.gif

Petit déjeuneratyliatasseacafeinoxb450.gifvieenoiseries.jpg
Manger tranquillement et sans rien faire d’autre: ni télévision, ni journal du matin, ni ordinateur! Juste savourer…

Belle matinée à tous!

Michèle

*Ayurveda: Connaissance de la Vie, en Inde depuis plus de 5000 ans.

27 octobre 2008

Et si c’était aussi simple que ça?

Classé dans : Etre bien dans son corps — michkaelohim @ 23 h 01 min

Et si c'était aussi simple que ça? dans Etre bien dans son corps K0947

Le Docteur Fereydoon_Batmanghelidj a publié ce livre en 1992. Ses travaux tentent d’expliquer que nous ne sommes pas malades mais que nous manquons d’eau. Il a affirmé que si les gens buvaient simplement suffisamment d’eau chaque jour, ils pourraient se débarrasser de la plupart des maux, incluant l’asthme, les allergies, les dépressions, l’obésité, les cancers, l’Alzheimer, la sclérose en plaques, et la dystrophie musculaire.

Notre corps est constitué de 60% d’eau et le Dr Batmanghelidj a établi que nos corps modernes souffraient de déshydratation en raison sans doute de nouvelles habitudes alimentaires malsaines et de la consommation d’autres boissons qui n’ont ni la pureté ni l’efficacité de l’eau dans notre métabolisme.

Nous perdons 2, 5 litres d’eau par jour par l’élimination naturelle du corps (sécrétions, urines et selles, transpiration) . Il est donc nécessaire de compenser ces pertes en buvant de l’eau régulièrement et en mangeant des aliments riches en eau (car les aliments tels que les fruits, légumes, viandes, poissons… contiennent beaucoup d’eau).
Le remède? Prenez votre poids corporel  et buvez une quantité par jour de litres d’eau calculée comme suit:  2,8% du poids corporel soit pour 70 kg  : 1,96 litre soit presque 2 litres par jour. Un litre d’eau peut aussi venir des aliments comme dit ci-dessus. Abstenez-vous de consommer de la caféine. Donc ne croyez pas qu’une tasse de café =  1 verre d’eau.  Ajoutez en outre une demi cuillère à café de sel de mer à votre diète quotidienne.

Mettre cette technique en pratique, affirmait le Dr Batmanghelidj, peut prévenir et soigner l’asthme, l’arthrite, les maux de dos, les migraines, la haute pression sanguine, les douleurs cardiaques, les dépressions, la sclérose en plaques, la dystrophie musculaire et quantité d’autres maladies.

La médecine bien sûr n’a pas reconnu ce bienfait basé sur le bon sens de la « watercure » (traitement par l’eau) car il y a conflit d’intérêt et cela priverait encore le système de sa crédibilité, sans parler des retentissements sur l’industrie pharmaceutique!!

Cependant, à l’heure où les médecines douces prennent de l’ampleur, eût égard aux déceptions que nous ressentons face à l’impuissance de certains médicaments et à l’effondrement de nos systèmes de remboursement, nous avons tendance à rechercher des solutions plus simples, plus saines et moins coûteuses.

Il n’est pas recommandé de consommer trop d’eau du robinet mais de privilégier des eaux purifiées, soit par osmose inverse, soit une eau revitalisée par certaines nouvelles technologies

En moyenne cela fait entre 8 et 9 verres d’eau par jour, beaucoup plus que ce que nous absorbons en moyenne! Cependant ces doses peuvent être réparties comme suit: – 2 grands verres d’eau le matin au réveil – 1 verre d’eau une demi heure avant chaque repas (3 fois par jour) – 1 verre avant de se coucher – 1 verre  à 10 heures et 1 verre à 16 heures.

Le Dr. Batmanghelidj insistait donc sur le fait important que nos corps ont besoin d’eau – beaucoup plus que nous avons été habitués à consommer – et, dans sa diète à l’eau, il complétait ce concept de base avec diverses recommandations dont l’ajout de sel dans l’eau, la consommation de jus d’orange, et la pratique d’une nutrition de base (aliments sains non-transformés), et l’utilisation du bon sens en général pour guider nos responsabilités personnelles envers notre santé individuelle. Mais la chose importante, le point central, le fondement de cette simple solution est : buvez plus d’eau (aucun substitut).

 


S’observer pour mieux manger !

Classé dans : Etre bien dans son corps — michkaelohim @ 15 h 16 min

Bonjour à tous!

Envie de soumettre aujourd’hui à notre réflexion cet article particulier, intégralement extrait du site de G. Productions

Je trouve, pour ma part, l’intervention de Marion Kaplan très ouverte et pertinente…

marion_Kaplan.jpg Interview Marion Kaplan par Yannick Le Cam 

C’est parce que Marion Kaplan a beaucoup souffert face à la nourriture qu’elle milite avec intelligence depuis de nombreuses années pour une nutrition consciente. Voici en quelques lignes ce que son bon sens et son franc parler peuvent vous conseiller.


Vous parlez de « nutrition consciente » dans votre communication. Que recouvre cette expression ?

 

Dès que l’on met de la conscience dans ce que l’on fait – dans l’acte de se nourrir, entre autre –on n’est plus dans les automatismes. Cette conscience demande d’être observateur de soi-même et de ne plus se laisser piéger par tout ce qui est réactionnel. Nos pulsions sont automatiques et couvrent le champ de nos cinq sens. Ceux qui ont des pulsions visuelles, par exemple, vont voir traîner un bout de fromage sur la table et vont le manger sans se poser la question si ils en ont envie, si ils ont faim, si ça a bon goût ; ils s’en fichent complètement. D’autres ont des pulsions olfactives ; en passant devant une boulangerie, ils ne résisteront pas à la bonne odeur du pain frais et entreront acheter n’importe quoi, même s’ils n’ont pas faim.

Nous devons observer nos comportements face à l’alimentation pour dénoncer les habitudes qui nous mènent au malaise, au mal-être et à la maladie. Elles nous enferment et ce qui est pervers, c’est que nous finissons par ne plus nous demander leur provenance. Par exemple, beaucoup mangent au petit déjeuner le matin parce qu’ils ont toujours entendu que le petit déjeuner était le moment où il fallait manger. Ils ont la croyance que cette vérité est bonne pour eux, sans la vérifier. Alors que nombre de gens, dont je fais partie, n’ont pas faim le matin. Et si je n’ai pas faim, je dois avant tout respecter cette « non faim ».

 

Comment retrouver une démarche saine ?

 

Au départ, il faut s’observer, même si c’est vécu comme une contrainte et que nous sommes tous fainéants ! Qu’est-ce qui fait travailler un être humain ? Qu’est-ce qui le fait s’engager dans une démarche alimentaire ? C’est la souffrance. Tant que nous n’avons pas assez souffert, nous sommes comme des machines, à nous remplir de n’importe quoi. Puis un jour, commencent les souffrances. Si on est très obtus et particulièrement fermé, on prendra des médicaments pour aménager cette souffrance sans remettre en question cette alimentation. Et quand on aura bien erré dans toutes ces médecines sans aller mieux, on commencera à faire une démarche ; c’est pour tout le monde pareil. La souffrance est l’indicateur de l’ouverture à la fois spirituelle et alimentaire.

 

Vous informez-vous régulièrement de ce que les médias publient sur le sujet ?

 

Je lis tout ce qui sort en matière d’alimentation et je constate que les médias véhiculent les bêtises habituelles. La grande presse est très ignorante et manipulée par les grands groupes agro-alimentaires. Donc elle est manipulée mais elle ne le sait pas toujours car elle est ignorante. Elle donne caution à des dits scientifiques et sort toujours les mêmes âneries du genre : « Buvez un litre et demi d’eau par jour, mangez des laitages pour éviter d’être décalcifié, faites le régime crétois, etc. » Il faut aller dans des presses plus spécialisées pour commencer à lire des discours intelligents. Face au rouleau compresseur médiatique, le meilleur moyen de savoir si une croyance est bénéfique pour vous, c’est de la tester et de voir si elle vous fait du bien ou pas.

 

12
 

The Limace Psychopathe Blog |
Buzancy's Life |
Les Ardennes par samouraï 08 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | n°1 mondial de la vente dir...
| Ma page perso
| Dapefle