Vers la Lumière…

L'amour, énergie de guérison

12 décembre 2007

C’est quoi, l’amour, en fait?

Classé dans : Naissance,Se connaitre pour guerir — michkaelohim @ 20 h 07 min

L’origine…

Au départ de toute ma vie et jusqu’à aujourd’hui, il n’y a toujours eu qu’une chose dans toutes mes relations car c’est mon propre fonctionnement : chercher ce qu’est l’amour. L’amour qui pardonne, l’amour qui prévaut sur toute autre considération, l’amour qui excuse tout et fait silence sur les frustrations ressenties, l’amour qui s’offre en sacrifice.
Comme si le Bon effaçait l’Injuste, le Trop Peu, le Déplaisant. Et puis, au fil du temps, mes relations ont finalement périclité puis péri…tout court! – car tous ceux-là (l’Injuste, le Trop Peu, le Déplaisant) ont peu à peu pris le dessus, écrasant l’amour.


Pourquoi? Parce que je me suis oubliée dans ces amours-là. Je faisais mille sacrifices pour attirer un regard de ma mère, je me faisais soumise pour ne pas être mal aimée de mon entourage où je n’étais vraiment pas la bienvenue, j’étais ‘l’erreur de vieillesse », la « fille de père inconnu »… la sauvage qui ne savait pas jouer avec les autres gosses. Bref, ils ne m’aimaient pas, je ne m’aimais pas non plus et je ne me sentais pas à la hauteur. Et, dans des contextes plus ou moins différents, vous avez tous connu çà, hein, les amis?

C’était quoi alors? Je me demande en me retournant et en regardant cette époque de loin et de longtemps après: Où était-il, l’ amour, en fait? Je crois bien qu’il n’y en avait pas et que je le cherchais: j’étais en quête non seulement de l’amour, mais aussi et surtout de la reconnaissance, de l’approbation.
Évidemment, je ne les aimais pas tous ces gens-là. Pourtant, je m’en souviens, j’aurais tellement voulu les aimer, être gentille et rester toujours disponible, serviable, obéissante…
Mais c’est dur de donner quelque chose qu’on n’a pas reçu, quelque chose qu’on connaît pas. Je cherchais comme tous les enfants, à être copie conforme de ce qu’on attendait de moi et cela ne suffisait jamais. Je me suis construite ainsi: à essayer de plaire et d’être acceptée mais je n’étais pas moi-même, je n’aimais personne et surtout pas moi, je crevais de trouille, vous savez? C’est pourquoi je restais sur le chemin tracé par les adultes qui m’entouraient, il n’y avait pas intérêt à s’écarter! Mais leur chemin était différent, fait de nécessité de survivre, de désirs refoulés, de besoin de reconnaissance, d’ambitions déçues. Et c’était pas mon chemin de vie à moi, cela ne correspondait pas à MA VRAIE NATURE… Évidemment il faut bien apprendre à se connaître à fond avant de savoir où est notre propre chemin. Et il faut bien commencer par quelque chose. Donc voilà pourquoi moi, j’ai commencé comme çà. Et que ça a duré plein d’années PAREIL: la survie, se protéger des autres et attendre d’avoir une place parmi eux, quand ils voudraient bien de moi…
Et maintenant? C’est OK! Je suis grande et adulte (Qui a dit vieille?) et j’ai compris alors il faut vraiment y réfléchir. Pas besoin de recommencer toujours la même chose. Pourquoi continuer à essayer de rester dans le rang? Pourquoi continuer à essayer de leur plaire? Bien sûr, j’ai encore parfois la peur de me retrouver seule, pas vous? Et puis j’ai mes petites blessures d’amour-propre qui me titillent encore, bon! Bien je m’en occupe, c’est tout. Pas la peine de rompre avec tous ceux que j’aime. Juste m’éloigner de ceux qui ont trop d’exigences, qui me demandent trop. Voilà, je les laisse un peu de côté et je me « coucoune »,  finalement ce n’est pas bien compliqué! Et j’avance, pas à pas avec quelques petits bonds de temps en temps, histoire d’aller plus loin.

A bientôt,

Michka

4 réponses à “C’est quoi, l’amour, en fait?”

  1. jeanne dit :

    bien sur que j ai peur moi aussi, mais que c est bon de faire l école buissonnière , d avancer tout doucement ou très vite parfois sur son propre chemin;juste guidé par ses propres intuitions…etre enfin soi!
    je t embrasse

  2. michkaelohim dit :

    Jeanne! C’est trop sympa de te lire ici, en commentaire d’un article qui a déjà 4 ans et qui est tellement loin et cependant encore souvent d’actualité.
    C’est juste plus facile, les blessures d’amour-propre me font encore des petits clins d’œil de temps en temps mais pas fort et je les reconnais tout de suite! L’amour est vraiment devenu pour moi « énergie de guérison ».
    Bises à toi
    Michka

  3. MANUREVA dit :

    j’ai beaucoup aimé cette façon digne et lucide de regarder les heures délicates du passé. Un bel article!
    merci à vous.

  4. michkaelohim dit :

    MANUREVA, merci aussi, nous sommes tous si proches, au fond, et si ressemblants, quelles que furent nos expériences d’enfant

 

The Limace Psychopathe Blog |
Buzancy's Life |
Les Ardennes par samouraï 08 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | n°1 mondial de la vente dir...
| Ma page perso
| Dapefle