Vers la Lumière…

L'amour, énergie de guérison

24 décembre 2012

Déménagement du site

Classé dans : Naissance — michkaelohim @ 0 h 00 min

Déménagement du site dans Naissance demenagement  Le 21 décembre 2012,  date du jour dit « de l’Apocalypse » – c’est-à-dire de la Révélation- j’ai choisi pour honorer cette magnifique symbolique d’ouvrir un nouveau site comme on entre dans un nouveau lieu, un endroit neuf et où tout est à créer, décorer et inventer.  C’est là que vous me retrouverez désormais, même si ce blog gratuit reste lisible et ouvert quelque temps encore.  J’ai transféré peu de choses (quelques pages de référence pour que vous me contactiez)  mais j’y emmène mon esprit joyeux,   mon enthousiasme et mon intime conviction que seul l’Amour est assez puissant pour tout guérir.

          Alors je vous attends désormais ici:  http://www.vers-la-lumiere.fr/     tapisvolant dans Naissance

21 décembre 2012

21 décembre 2012 – Solstice d’hiver

Classé dans : Nouvelles approches — michkaelohim @ 8 h 53 min

21 décembre 2012 - Solstice d'hiver dans Nouvelles approches solstice-21-12-2012

Bonjour mes amis,

 

En ce jour très médiatisé du 21 décembre 2012, jour évoqué comme le dernier des temps par de nombreux messages, voici la carte du ciel…

Ce que nous y voyons est de eux ordres : les nombreux carrés en rouge, traits tracés dans le centre du cercle et qui montrent le grand défi de choix personnel par rapport aux vastes  mouvements collectifs (carré Uranus Pluton et carrés de Neptune aux indices karmiques, à Jupiter et Mercure). Mais aussi une absence particulière de planètes dans cinq signes du thème.

 

Le mouvement collectif est donné par les planètes lentes : Uranus, Pluton et Neptune, ces trois planètes influent sur l’ensemble de notre humanité et génèrent de puissantes transformations que nous ne pouvons éviter. Nous voyons tous le monde au travers de ces influences actuelles : la révolte et le progrès inventif d’Uranus, la destruction et la mise à jour de la vérité qui sont les apanages de Pluton ; le sentiment d’être dans le pire des chaos et le sans limite de Neptune. Ces influences n’ont rien de bon ni de mauvais en elles mêmes. Par contre nous avons le choix de la façon de les vivre, de les traverser et de les ressentir.

 

Comme vous le voyez une partie de la roue zodiacale est vide, laissant libres des secteurs entiers du ciel où « rien en se passe » sauf en miroir. Le cancer, par exemple,  sera affecté par le Capricorne qui lui fait face et héberge trois planètes dont le Soleil qui y entre aujourd’hui pour un mois,  mais aussi deux planètes très transformatrices puisqu’elles gouvernent et renvoient directement à l’énergie du Scorpion : Mars et Pluton.  Et ainsi de suite, chaque signe non occupé par des planètes sera soumis à son vis-à-vis qui lui fait reflet et parfois de l’ombre. Ainsi en cancer on aspire à la douceur, la tendresse, et à rester dans ses rêves d’enfant, mais le Capricorne lui demande responsabilité, solidité, autonomie et structure. Pas toujours facile mais permettant de devenir vraiment adulte!

 

En reprenant signe par signe, j’ai envie de vous donner un petit aperçu du moment :

 

En Bélier, Uranus et la Lune se lient pour nous aider à innover, faire un pas en avant vers le nouveau, oser avoir de l’audace, s’exercer à prendre des initiatives inspirées (Lune) et géniales ou hors des normes (Uranus) faute de quoi, en résistant à ces influx, nous génèrerions de la révolte intérieure et de l’instabilité mentale (Uranus) autant que de la confusion (Lune) en nous même comme auprès de nos relations. La non rébellion est la clé de la paix. C’est Mars en Capricorne qui donne le mot d’ordre : patience, persévérance, intériorité avant d’agir, responsabilisation…

En Taureau, signe de bien-être, de routine et de paix, de construction et de matérialité, se trouvent le nœud sud et la Lune Noire, le premier nous donne envie de rester dans quelque chose d’habituel et confortable (ce qui est bien sûr à la fois agréable, rassurant mais aussi terriblement ankylosant) tandis que la Lune Noire nous donne la peur de manquer, le sentiment de perdre nos moyens matériels, notre vitalité physique et notre envie de construire quoi que ce soit car elle induit une privation passagère de ces mêmes moyens. C’est une position difficile qui nous affecte tous, quelles que soient nos situations concrètes de vie. La sagesse invite à se référer à notre perception de l’au-delà dans le Scorpion qui donne des réponses), à voir l’invisible, à nous connecter à notre dimension de médiumnité naturelle  et de perception extra sensorielle, autrement dit à nous ouvrir à l’autre partie de nous qui n’est pas palpable mais plus reliée à notre essence. Mais également à capter le lien qui nous unit à chaque « autre » que nous rencontrons. Sinon nous sommes exposés à une grande perte de foi dans notre devenir physique. C’est Vénus en sagittaire qui commande ce signe : donner de la valeur à ce qui élevé et noble, suivre sa propre route sans s’éloigner d’elle, sans se détourner pour se disperser vainement

En Gémeaux Jupiter fait en ce moment appel à notre intériorité car il est rétrograde, il nous invite à nous relier avec confiance à notre bonne étoile, cette petite voix qui nous guide et nous encourage vers l’enthousiasme et donne du sens à nos épreuves, mettant en évidence que rien n’arrive par hasard mais que tout est cadeau si nous y mettons de la conscience. Le carré à Neptune jette le trouble sur nos espérances et nous met au défi de rester clairs dans la confusion ambiante. Ce n’est pas forcément facile mais l’amour sans condition  et l’acceptation pure et simple des circonstances sont les clés du calme mental, faute de quoi avec Jupiter en Gémeaux c’est l’aliénation assurée de la capacité de raisonner sereinement et l’emballement garanti dans le « parler pour ne rien dire » !

En Cancer, signe vide de planètes, il s’agira de grandir grâce à la puissance du Capricorne qui lui fait face. Le Cancer tend à rester dans des attitudes d’enfant capricieux et ne désire rien tant que d’être « nourri » par les autres au sens moral surtout, il se met donc en grande dépendance. La Lune en Bélier, qui gouverne ce signe, peut aider à franchir un cap, dépasser ses peurs d’enfant et oser devenir pus individualisé, plus « chef de soi même » sans attente d’une « mère » potentielle pour le réconforter ou le guider. Devenir sa propre mère, prendre soin de soi est toujours la clé du cancer dans notre thème.

En Lion, signe vide, maîtrisé par le Soleil,  l’ego sera mis au rancart par la neutralité du Verseau qui lui fait face ou valorisé par son fanatisme, selon notre choix, ainsi la guerre violente pour des débats d’idées peut tout aussi bien apparaître que son contraire : l’instauration de nouvelles réformes et façons de penser pour le bien de tous. Du Capricorne où brille le Soleil, son maître, le Lion puisera –s’il le veut bien-  force et stabilité, désir ambitieux de servir le collectif plus que « regarder son propre nombril ». Notre créativité sera sollicitée dans ces domaines plus collectifs, ce qui en cette période de Noël est sans doute bienvenu : s’aimer pour ouvrir son cœur à autrui est la clé.

En Vierge, signe de service, de labeur et de la réalité quotidienne, l’absence de planète n’aide pas à la concrétisation, le vis-à-vis avec Neptune en Poissons encore moins, car c’est un signe émotionnel sur lequel la réalité physique a peu de prise, il fuit celle-ci pour se réfugier dans les paradis artificiels ou la mélancolie. Mais positivement, bous pouvons encore choisir,  si nous sommes armés grâce à notre thème personnel, et nous ne serons pas trop exposés à perdre pied. Par contre tous ceux qui « ne savent pas où ils nagent » déjà dans leur vie habituelle (les brebis égarées) sont encore plus dans la confusion et le brouillard et perdent parfois tout sens des réalités, passant à l’acte de façon totalement inadéquate ou restant là prostrés à s’abandonner à leur dépendances (drogues, alcools, dépendance sexuelle et affective, etc.) dans le plus dense des brouillards. C’est ce que nous voyons dans les informations répercutées par les médias et qui nous font dire que le monde devient fou…Mais où en sommes-nous nous-mêmes dans notre approche individuelle de la réalité concrète et quotidienne ? Vivre au jour le jour est la clé. Mercure en Sagittaire nous convie à prendre de la distance.

En Balance autre signe vide de planète, nous voilà un peu démunis du sens diplomatique et portés à la rébellion car un excès d’Uranus l’emporte en face, en Bélier. Mais si nous avons beaucoup de Balance en nous, nous pouvons aussi nous sentir dérangés profondément par l’ambiance en hauts et bas qui règne en ce moment  et par le stress ambiant, nous rêvons d’un tendre duo ou d’un tête à tête romantique et tout cela n’est pas très valorisé maintenant dans les circonstances. Cela n’empêche pas qu’il y en ait dans notre vie et que nous  y puisions grand bonheur mais cela n’est pas notre ressource principale, le ciel nous invitant à plus d’autonomie affective et à avancer vers de nouvelles manières inconnues de vivre notre  monde. Accueillir l’imprévu de tous les jours, y sentir le signe de l’ère nouvelle, voilà des clés. C’est Vénus en Sagittaire qui sert de référence et invite à « voir plus haut »

En Scorpion, Saturne le sage continue son travail de transformation, de dé-fusion pour ne plus être si mélangés aux émotions, aux attentes ou aux énergies de l’autre, pour arrêter les luttes de pouvoir. Il nous ouvre à nous même, à notre profondeur et à la dimension plus ésotérique de nous qui est dans notre capacité à nous connecter différemment à l’autre, au-delà des apparences et du désir pulsionnel ou des peurs de l’abandon enkystées dans l’inconscient.

En Sagittaire Mercure et Vénus s’allient pour nous donner concentration sur nos objectifs, détachement et recul, distanciation. Ils sont en interrelation avec Jupiter comme déjà vu.

En Capricorne les mots d’ordres sont intériorité et solidité, responsabilité et ambition. Il s’agit de décider d’agir pour que nous soyons tous ensemble portés vers des sommets où règne la vérité et non plus les faux semblants du qu’en dira-t-on ou des luttes de pouvoirs politiques et religieuses, étatiques et systémiques de tous ordres.  C’est en dedans de nous que doivent d’abord s’installer cette vérité et cette transparence (Pluton) afin que nos actes et comportements (Mars) soient en accord avec elles.

Le Verseau est vide et dépend d’Uranus en Bélier que nous avons vu plus haut.
Quant aux Poissons, avec Neptune et Chiron, ils nous ouvrent la voie de l’amour inconditionnel, de la guérison,  du pardon, de l’empathie et de la compassion pourvu que nous le choisissions… C’est ce que je nous souhaite à tous afin que nous participions ensemble à l’entrée de notre belle planète dans sa nouvelle énergie d’amour.

Michka

PS:  Aujourd’hui pour la première fois, j’ai publié cet article sur mon nouveau site qui est encore en « chantier »  (comme notre passage actuel vers une autre réalité ici-bas!) et je vous invite à en prendre connaissance,  je vais doucement passer de ce blog à ce nouveau site et vous y êtes les bienvenus:  « Vers la Lumière »

 

 

19 décembre 2012

Le Passage de 33 Ans des Maîtres Vivants- Aluna Joy Yaxk’in

Classé dans : Nouvelles approches — michkaelohim @ 20 h 35 min

Merci à Aluna Joy pour la rédaction de ce message, à Marinette Lepine pour sa traduction  et à Arcturius pour sa diffusion. Je trouve cette parution intéressante en raison des cycles évoqués. je vous parlais tout récemment de la nuit obscure de l’âme et cette expression est évoquée ici signifiant un passage difficile pour nous et qui nous plonge dans les aspects les plus sombres de nos vies humaines afin qu’ils soient transformés par la lumière, de façon inéluctable et irréversible. Bien passionnante cette approche de Aluna Joy  que je vous convie à lire. Elle nous parle des trois années à venir et cela nous donne du temps devant nous, histoire de juguler toutes nos impatiences!

Michka

 

Aluna

Aluna Joy et les Aînés des Étoiles

De 1983 à 2012, l’humanité a commencé son voyage et elle arrive maintenant sur le côté opposé du rift obscur de la Voie Lactée *. C’est le passage de 33 ans des Maîtres Vivants. Les Mayas savent que ce rift est un espace d’intenses transformations. Certains l’appelle la nuit obscure de l’âme pour la Terre et pour l’humanité. Ce passage sacré sera achevé à 100% d’ici 2016, et nous commençons à voir une petite lueur de lumière à la fin de ce long tunnel de transformation.

L’ensemble de l’humanité a traversé collectivement le rift obscur. Ce passage de 33 ans arrive à la fin de tous les cycles de 26,000 ans. Certains traversent cette période sans trop de cicatrices, alors que d’autres sont broyés et méconnaissables par rapport à leur forme originale. Aucune obscurité ne peut défaire tout ce sur quoi la pure lumière, la conscience inaltérée rayonne.

Il n’y a pas de retour en arrière vers qui nous étions et comment nous vivions avant de commencer ce voyage. Nous ne pouvons pas désapprendre la lumière que nous avons découverte dans le contraste de rift obscur. Nous avons creusé sans peur dans les espaces les plus profonds et les plus obscurs de notre âme, certaines fois en protestant. Nous avons pleuré à partir des espaces les plus profonds de notre âme à la recherche d’une relation plus forte à Dieu et à notre Présence Divine. Nous avons même crié grâce afin d’être libérés des limites que nous ressentions dans cette forme humaine. Nous avons survécu et nous sommes prêts.

Il y a eu plusieurs phases à cette nuit obscure . . .

Une phase est la nuit obscure de l’âme pour l’Esprit/Âme. C’est là que notre ego doit mourir à ses fonctionnements illusoires, alors que nous voyons la lumière de pure conscience inaltérée. C’est un temps où nous devons cesser de blâmer – nous et les autres – et et de prendre la responsabilité de notre vie et de nos actions. C’est le temps où nous nous réapproprions notre divinité en tant qu’Êtres divins. C’est le temps où nous faisons des changements énormes et radicaux dans notre vie afin de nous aligner à cette divinité éveillée en nous.

Mais avant d’achever ce plan divin, nous devons accepter la seconde phase qui est la nuit obscure de notre corps physique. Par le passé, à la fin de chaque âge, notre corps avait mémorisé dans notre ADN qu’il devait quitter la forme physique et que l’âme/esprit passait de l’autre côté du changement. C’est la première fois que l’humanité ne laissera plus son corps et nous le garderons pour la chevauchée de notre vie, au travers du changement d’âge. Cela n’a jamais été fait auparavant.

Ce que nous avons été nombreux à expérimenter ces dernières années, et très probablement ces derniers mois – c’est d’avoir des symptômes de douleurs fantômes inhabituelles dans notre corps alors que notre ADN est redémarré avec une nouvelle programmation qui n’aura plus de mémoire de mort. Lorsque nous achèverons ce plan divin que nous avons collectivement mis en mouvement, nous pourrons en finir avec le cycle vie/mort/renaissance pour toujours et pour les générations futures.

L’Apôtre Paul disait « Je meurs chaque jour ». Si nous avions suivi ses conseils, nous n’aurions pas tous ces placards sales à nettoyer. Mais ne vous jugez pas si vous avez récupéré des vieux bagages. Nous avons beaucoup appris en travaillant à les vider. Les Aînés des Étoiles disent que nous sommes les plus courageux de tous les âges dont ils ont été témoins, car nous avons plongé dans les ténèbres sans sourciller et sans arrière-pensée. Nous avons plongé la tête la première. Nous savions que nous pouvions faire ce travail.

Nous sommes passés par plusieurs phases pendant ces 30 dernières années (il reste encore 3 années). Nous avons démantelé et fait disparaître tout ce qui n’était pas la lumière en nous. Lorsqu’il n’y a plus rien eu à détruire de notre ancien Soi, nous avons supporté notre dépression et notre chagrin alors que nous ressentions douloureusement nos pertes et que nous disions au revoir au passé. La partie la plus difficile du pèlerinage a été lorsque nous sommes entrés dans la phase suivante. C’était un espace effrayant, inconnu où, une fois que nous avions tellement lâché-prise, nous n’avions plus de base solide où poser nos pieds. Cette phase est arrivée en même temps qu’une profonde désorientation. Dans cet espace pétrifiant, nous avons été confrontés à deux options : La première … nous pouvions envisager ce vide terrifiant ou bien la deuxième… où nous pouvions nager à contre-courant vers l’ancien soi et vers ce qui était familier et normal. Dans cette désorientation, il n’y a eu aucun moyen de savoir quelle direction prendre. Je suis sure que nous avons tous essayé les deux à la fois jusqu’à ce que nous soyons tellement épuisés par l’effort demandé, que nous avons été forcé de nous abandonner à la lumière qui s’amplifiait en nous. Nous sommes entrés dans l’inconnu. Nous commençons juste maintenant à sortir de cette phase.

La prochaine phase de la nuit obscure de transformation planétaire est la phase de reconstruction. Nous commençons à imaginer et à créer une nouvelle identité basée sur la lumière et sur le nouveau monde qui va avec. C’est la phase où nous reconstruisons, où nous nous mettons à niveau, où nous rétablissons un monde de haute vibration et où nous nous élevons vers un niveau de conscience plus élevé et plus clair. Les Aînés des Étoiles disent que quoi que nous pensions que puisse être ce nouveau monde, il y a d’énormes surprises qui nous attendent. Si vous n’aimez pas les surprises, je vous suggère de vous habituer à cette idée. Dans une nature et un cosmos en perpétuelle évolution, il n’y a rien de normal ou de constant si ce n’est votre centre personnel et votre Être essentiel. Vous avez trouvé cette essence à l’intérieur de vous, même si vous pensez qu’il n’en est pas ainsi.

Alors que nous arrivons enfin à la maîtrise de notre vie, l’univers est lié à une loi naturelle qui est celle de nous donner PLUS de ce que nous pensons et de ce que nous croyons et plus de ce dont nous sommes reconnaissants. Bouddha disait «Tout ce que nous sommes est le résultat de ce que nous avons pensé ». C’est un pouvoir que nous devons utiliser avec sagesse. Si nous occultons nos anciennes blessures et les choses qui NE sont pas justes dans notre vie, nous donnons alors la permission à l’univers de nous donner encore plus de ce que nous ne voulons pas ! C’est un concept très mal compris à propos de la pensée positive dans les communautés nouvel âge. Je l’appelle la mentalité « TOUT VA BIEN ». Ne restez pas assis avec votre douleur et votre souffrance en disant « Tout va bien » comme une victime impuissante.

Pensez-vous que le Créateur désire que vous souffriez ? Pas du tout. Les challenges et la souffrance dans notre vie sont ici pour que nous apprenions d’eux, et ENSUITE, ayons de la gratitude et de la reconnaissance pour ce que nous avons appris. Ce qui brisera les cycles négatifs de notre vie. Toute situation inconfortable que nous évitons et que nous occultons avec la mentalité « Tout va bien », reviendra encore et encore jusqu’à ce que nous ayons appris la leçon. Nous devons le faire afin que l’univers puisse la laisser partir. Parfois, il y a des choses que nous devons accepter de ne pas pouvoir changer. L’approche de Ram Dass concernant son accident vasculaire cérébral en est un grand exemple. Mais désormais nous avons le pouvoir de changer les choses que nous désirons changer.

Nous devenons désormais des créateurs, des Maîtres Vivants. C’est un grand cadeau pour notre Soi personnel et pour toute l’humanité. Plus nous aurons de maîtres vivants sur Terre, plus cela unifiera notre monde. Nous devons favoriser une nouvelle manière d’avoir de la gratitude … non pas en nous comparant aux autres, mais en ressentant de la gratitude basée sur l’abondance et sur la vie que nous avons ( quel que puisse être le niveau d’aujourd’hui ) … au sein d’une conscience d’unicité qui inclut toute l’humanité. Notre reconnaissance et notre gratitude bénéficieront à toute l’humanité … et pas seulement à nous-même. Comme disent les Mayas « In Lakech a la Kin », ce qui signifie nous sommes tous un, et ce que je fais pour moi, je le fais également pour vous. Nous devons nous aimer ainsi que tous nos frères et sœurs.

Ce qu’était la vie avant ce voyage de 33 ans est désormais mort et enterré. C’est le moment de dire au revoir et merci à notre passé. Il nous a bien servi. Nous avons découvert notre Soi authentique, nous avons guéri nos blessures passées et élevé notre conscience. Il est temps. Nous devons dire au revoir à notre passé avant de pouvoir voyager vers le futur. Nous devons dire merci à notre passé afin de pouvoir atteindre le prochain niveau supérieur de conscience. Le commencement est proche !

 

Aluna Joy Yaxk’in www.AlunaJoy.com

*(mentionné dans le livre ‘Astrology of 2012′ par Marcus Mason)

Message reçu le 7 Décembre 2012

 

Le Passage de 33 Ans des Maîtres Vivants- Aluna Joy Yaxk’in dans Nouvelles approches 12177_493024040741778_1468150684_aTraduction Marinette Lépine

http://www.facebook.com/TransLight

Translight.ml@gmail.com

Copyright © 2012 – La permission est donnée de copier et de redistribuer cet article à la condition que le contenu reste intégral, que le plein crédit en soit donné à son auteur, et qu’il soit distribué gratuitement. Center of the SUN – Aluna Joy Yaxk’in, PO Box 1988 Sedona, AZ 86339 USA — Web:www.AlunaJoy.com Email:aluna@alunajoy.com.

425745_493024147408434_598030216_n dans Nouvelles approches

A propos d’Aluna Joy

Aluna Joy Yaxk’in est un auteur/conférencier de renommée internationale; elle est clairvoyante et un guide des sites sacrés. Aluna a basé sa vie sur les expériences mystiques/chamaniques avec les Aînés des Étoiles; celles-ci ont pris de l’ampleur ces dernières décennies alors qu’elle voyageait en Amérique centrale et en Amérique du Sud. Aluna est le guide de pèlerinages spirituels; elle explore et propose des sessions avec les Aînés des Étoiles à ses consultants du monde entier.

Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors servez-vous s’en!

© 2012, Les Chroniques d’Arcturius.
Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer sa source originale.

15 décembre 2012

Message de Amma

Classé dans : Nouvelles approches — michkaelohim @ 4 h 31 min

Message de Amma dans Nouvelles approches 2009_13

 

Mata Amritanandamayi, appelée familièrement « Amma » qui signifie ‘Mère’ , a diffusé ce message parmi ses adeptes, message que vous avez peut -être déjà lu vous aussi. Sans m’attarder sur le rituel en particulier, j’y trouve l’écho de ma propre certitude: Si chacun de nous se tourne vers ce qu’il y a de meilleur en lui, de plus joyeux et confiant, de façon consciente au moins quelques minutes par jour, alors au fil du temps, le monde changera. Ce que chacun de nous doit devenir c’est un exemple d’amour et de bienveillance.

Michka

Participez s’il vous plait à l’élévation du monde en suivant les conseils et demandes d’Amma.
La nature est agitée. Nous devons faire des efforts et prier pour soulager toute cette agitation.
Seule la grâce divine peut enlever les nuages sombres de ces négativités.
Chantons s’il vous plait la prière « Lokah Samastah Sukhino Bhavantu » (Que
tous les êtres de tous les mondes trouvent le bonheur et la paix) 5 minutes en nous levant le matin et 5 minutes en allant nous coucher. Cela réduira l’agitation qui règne dans la nature.

5 minutes équivalent à peu près à 108 répétitions (à vitesse normale).

Prions s’il vous plait pour les responsables politiques afin qu’ils gagnent en patience et parlent de manière très prudente. Un mot de colère de leur part peut engendrer la guerre. La prière est très puissante.
Prenons s’il vous plait la ferme résolution suivante:

« Je ne prononcerai aucun mot blessant ou négatif envers quiconque » et réfléchissons par deux fois avant de prononcer une parole. Il y a énormément de vibrations négatives dans l’atmosphère et nous ne devrions pas employer de discours négatifs particulièrement en ce moment, même vis-à-vis de nos ennemis.

Amma désire que tous Ses enfants parlent avec amour en ces temps funestes. Il nous faut être très prudents quand nous parlons. Faisons le vœu d’être sélectif dans le choix des mots que nous utilisons. Prions pour que chacun ait cette force de volonté d’être patient, compatissant et aimant. Prions pour que la grâce divine supprime la négativité et l’obscurité et que la paix soit créée.

Envoyons de la paix à toute la création, même à nos ennemis, et prions pour que la Paix, la Lumière et l’Amour se répandent partout.

 

14 décembre 2012

Le pouvoir de l’argent

Classé dans : Nouvelles approches — michkaelohim @ 8 h 21 min

Le pouvoir de l'argent dans Nouvelles approches 135-argent-2  Bonjour à tous,

Comme la question  d’André, posée dans les commentaires, me semble intéressante [ "je me pose des questions sur l’argent: Amour ou illusion?" ]   je publie ici une réponse car je crois que nous sommes tous préoccupés par le sujet de l’argent. Je ne peux comme d’habitude que parler selon mon point de vue limité et mes propres convictions: Il n’y a pas de vérité unique mais je crois que l’argent ne va pas disparaître purement et simplement, il n’est d’ailleurs pas quelque chose de négatif ou de sombre en soi. Ce qui l’est parfois, c’est l’usage qu’on en fait. À mes yeux, l’argent est le reflet de nous, de ce que nous lui donnons comme valeur, comme utilité et quelles croyances se cachent pour nous à son sujet, il est lié à notre énergie et à la valeur que NOUS NOUS attribuons, c’est bien connu que le sentiment de pauvreté conduit directement à la précarité alors que sans argent nous pouvons nous réaliser en nous mettant au service des causes justes et ne manquons de rien de vital.

Pour moi l’argent est une monnaie d’échange mais n’a pas en soi d’autre valeur:  Il N’EST PAS en lui-même  SYNONYME D’ABONDANCE ni de PUISSANCE car il ne s’échange pas contre le bien être, l’amour, les valeurs morales, en ces domaines là c’est une illusion de croire qu’il pourrait nous les procurer. Mais il donne accès à l’échange et il peut être remplacé par notre service. Ainsi j’échange moi même des services contre des légumes, ou un autre service. Je crois que c’est ce moyen d’échange qui prédominera dans le nouveau monde. Ainsi j’aime mon chat moi aussi et mes enfants mais mon esprit d’abondance fait que je ne me pose jamais la question (et ne me la suis guère posée alors que j’avais quatre personnes à ma charge) de comment je ferais pour assumer le gite, le couvert et le confort de ma famille. Ainsi j’ai pu expérimenter que l’univers est abondant et que l’attraction selon notre ouverture à la confiance en la vie marche à merveille! Des donateurs généreux, des amis bienveillants, des coups de chance à des loteries, et même un beau voyage à Venise!! …Bref, l’univers m’a toujours donné ce dont nous avions besoin et même ce dont nous n’osions imaginé que nous l’aurions…C’est pourquoi je ne cultive pas la croyance selon laquelle « il faut de l’argent pour ne pas mourir de faim ou d’oubli ». C’est  plus subtil que ça et cela demande une réflexion bien plus élargie que celle sur l’argent, cela tient à l’esprit de manque et de pauvreté.  Un réel travail sur les ombres liées aux expériences de rejet ou de manque (y compris de manque affectif)  me fut particulièrement utile avant d’arriver à ce que je peux partager aujourd’hui comme étant ma vision des choses.

Les possesseurs de grande quantités d’argent sont ceux qui lui ont attribué un sens de pouvoir sur les autres. Et il fallait que d’autres acceptent que ce pouvoir s’installe.  C’est ce rapport de dominance  et cette suprématie qui vont peut-être disparaître  (pourvu que nous le choisissions nous aussi en changeant notre vision du pouvoir que donne l’argent) afin que les richesses soient plus justement réparties. Si ce pouvoir existe c’est que nous lui avons donné notre assentiment: Ne payons nous pas  encore de lourds tribus aux organismes qui gèrent notre argent (les banques) et nous l’avons accepté donc cautionné. Voilà ce qu’il nous est donné de changer dans nos vies: réduire nos frais bancaires, par exemple,  en ne prenant pas de crédit superflu; revaloriser nos priorités en matière d’utilisation de notre argent,  regarder ce que la banque fait de notre salaire , de nos revenus, de notre pension, quand nous les déposons  sur notre compte. Mais aussi assumer de  faire nos comptes avec sagesse au lieu de laisser aller tant nous en avons peu, etc. Ainsi rien n’arrive que chacun de nous n’ait cautionné par son insouciance, son inconscience ou son désintérêt. Nous nourrissons nous mêmes les systèmes en payant des impôts parfois injustes dont nous n’avons aucun retour et qui permettent  à des gens « haut placés » de vivre grassement sur notre dos. L’exil fiscal que choisissent certaines personnes peut être considéré comme une manière de désapprouver le système en question (et je ne juge pas de son bien fondé ou pas, je dis que soumis à trop d’impôts,  on peut avoir envie de s’y dérober quand on voit à quoi sert l’argent ensuite!).  Si vous aviez la possibilité de faire un achat sans assumer la TVA ne le feriez-vous pas? Et si vous pouviez recevoir un petit billet de la main à la main pour un service rendu, ne le feriez-vous pas?  Si vous pouviez recevoir la totalité de votre revenu sans l’amputer d’une lourde part pour des services dits collectifs et qui sont terriblement en faillite quels que soient vos prélèvements mensuels, ne le feriez-vous pas? Voilà quelles sont mes questions à moi et quelle  est mon idée de notre responsabilité par rapport à l’argent,  mais naturellement ce n’est que mon idée. Ceci dit je ne lutte contre rien, je suis dans la confiance que le réveil va secouer le monde encore plus et que les choses seront plus justes ensuite.

Merci à toi André d’avoir soulevé cette question…

Bien amicalement,
Michka

13 décembre 2012

Nouvelle Lune en Sagittaire- 13 décembre 2012

Classé dans : Astrologie,Nouvelles approches — michkaelohim @ 9 h 48 min

Nouvelle Lune en Sagittaire-  13 décembre 2012 dans Astrologie chapelle-sous-la-neige

Le 13 décembre, à 8h 41 en temps universel coordonné, 9h 41 pour la France, nouvelle lune à 21° du Sagittaire

Bonjour tous mes amis!

Avec cette Nouvelle Lune de mi décembre, nous entrons dans le dernier décan du Sagittaire. Énergie qui permet de prendre du recul et de rester dans un enthousiasme élevé, ce qui est un bon soutien en tous temps mais particulièrement dans ces moments de passage, intenses pour toute l’humanité.

Beaucoup de planètes sont naturellement dans les signes du Scorpion, du Sagittaire et du Capricorne et quelle que soit l’année,  sous nos latitudes, le moment nous pousse à nous tenir centrés et  intériorisés, au propre comme au figuré.  C’est bientôt Noël une fête qui rassemble quand même encore dans les esprits les ressentis d’amour et de célébration, de rituels religieux ou familiaux ,  chaleureux et conviviaux, qu’on puisse les vivre ou qu’ils nous manquent.  Il fait froid dehors et nous avons besoin de douceur et de chaleur.  La date officielle de l’hiver est toute proche, particulièrement chargée de symboliques cette année car nourrissant des peurs et des rumeurs de « fin du monde  » depuis déjà des mois. Comme je crois qu’ aucune fin physique du monde n’aura lieu je vous donne rendez vous ce jour là pour vous décrire la carte du solstice.nl1312 dans Nouvelles approches

Et vous, comment vous sentez-vous,  mes chers amis? Avec ce qu’il y a dans le ciel, cela peut encore être un reliquat de sentiments et de pensées qui  bousculent,  2012 nous aura beaucoup chahutés collectivement et individuellement. Outre mon expérience personnelle que je partage avec beaucoup de gens, ici et dans ma vie,  je ressens que le monde arrive lentement à un point de basculement:  Neptune en Poissons maintient son carré à l’axe des nœuds lunaires, c’est symboliquement comme un choix entre deux options: l’amour ou l’illusion. Neptune en fait répand une brume et un flou gigantesques en permanence et selon le signe où il siège cette énorme énergie invasive va toucher le domaine des idées, des ressentis , des actions ou de réalisations, concrètes c’est son rôle, il dilue, délite, dissout l’ancien en le désagrégeant lentement, en l’érodant comme la vague sur un rocher. Cela prend du temps et c’est sourde, diffus, confus même…

En Poissons, Neptune s’applique à dissoudre ce que nos sentiments ont de flou, nos attachements illusoires et nos dépendances  aussi, notre passé dans l’ensemble et enfin notre idéalisation du monde. I l y a deux façons de vivre l’énergie de Neptune:  L’Amour ou l’endormissement dans l’illusion.  Le premier nous envahit chaque fois que nous cessons de lui résister,  chaque fois que nous nous laissons aller complètement sans rien attendre, ni faire, ni vouloir…C’est l’Amour dont nous parlent les maîtres de ce monde et les êtres lumineux des autres mondes, ce délicieux ressenti qui adoucit nos craintes et laisse s’infuser en nous clarté et chaleur. Ainsi chacun de nous baissant sa garde, s’ouvrant au niveau du cœur et laissant tranquillement tourner le carrousel de ses pensées sans y prêter attention, chacun de nous peut vraiment ressentir en soi l’Amour, ce délicieux sentiment d’extraordinaire et de merveilleux qu’il a déjà en lui se réveille et se révèle dans le moment présent.  L’Amour c’est l’extase et chaque individu peut connaître l’extase quelle soit physique, mentale ou sentimentale (ou mieux encore,  subliment « au-delà » de tout ça!).
A l’extrême opposé se trouve l’illusion dans laquelle nous avons baigné depuis notre naissance, tenus à l’écart de l’émerveillement par l’embrigadement de notre nature humaine et les conditionnements que nous avons hérités dans notre ADN, par l’inconscient collectif. Celui ci véhicule la totalité des expériences de l’humanité , auxquelles nous ajoutons encore les nôtres quelles qu’elles soient, joyeuses ou non), douloureuses ou pas;  mais, nous le savons,  les familles dont nous sommes issus véhiculaient des peurs dues aux conflits, à la guerre, à la disette et aux douloureuses épreuves qu’elles avaient subies, voilà le  fardeau. qu’il nous est donné de poser, n’est-ce-pas une occasion merveilleuse de guérir, d’être enfin heureux??  Nous voici maintenant à ce point de choix,  cet endroit de notre vie charnière,  magnifique et cependant décisif: moment de choix:  L’amour ou la peur.

Au fur et à mesure que nous déposons nos boucliers et que nous nous abandonnons doucement en lâchant nos contrôles, nos attachements à des désirs trop matérialistes ou physiques ou sexuels,  nous nous donnons la chance de connecter la Source d’Amour qui est symboliquement le lieu de Neptune dans le Ciel actuel.  Il n’est pas question de privation, de fin et de renoncement, mais de confiance, d’ouverture et de se laisser porter par ce qui nous tombe du ciel, la manne, la voyons-nous, sommes-nous dans la gratitude de ce que nous avons?

En Sagittaire pendant cette nouvelle lune, veillons au fait que  nous puissions rester très focalisé sur nos dogmes, nos concepts et de hautes exigences morales, sociales et philosophiques  nous enfermant plus qu’elles ne nous permettent la libération ou d’augmenter notre marge d’espace, d’évasion.

Veillons donc à connecter Jupiter en Gémeaux  qui fait face à cette Nouvelle Lune sans toutefois s’y opposer,  Jupiter c’est notre ange personnel et c’est aussi notre bonne toile collective, Jupiter en Gémeaux invite à la diversité, à la disparité même, créant ainsi la multitudes des couleurs de la vie, la multiplicité des talents, des idées, la dissémination des graines que nous avons semées dans les mois passés, c’est comme un vent qui peut agiter les esprits mais pour mieux disperser ce qui reste rigide en eux.  En Gémeaux l’inquiétude est pourvoyeuse de curiosité et de questionnement, elle n’amène pas les réponses mais permet que le mental capte d’autres idées, cherche des issues, fasse des liens nouveaux, futiles ou pas, mais il y a cette notion formidable de mouvement du mental qui bouillonne et cela reste une technique potentiellement enrichissante si on laisse le processus se dérouler sans le juger. Je n’ai pas dit que c’était confortable, non et chacun de nous le sait qui fut ou reste perturbé par l’hésitation et l’incertitude générée par fois  de façon exponentielle par Jupiter en Gémeaux. mais au-delà ce l’épreuve il y aune masse de savoirs qui s’intègre dans l’esprit et le mental est un outil dont nous apprenons ainsi le bon usage. Il est important de ne rien stopper  et de ne rien tenter bloquer par le désir d’autre chose. Laisser faire est le meilleur conseil, laisser passer la folle pensée, laisser tourner le manège et il s’arrêtera de lui même… Pendant ce temps, cultiver la confiance et la patience, deux vertus données par Jupiter en Gémeaux et Saturne en Scorpion.

La conjonction Lune Noire Jupiter intensifie nos doutes et nos peurs de ne pas savoir, de ne pas comprendre, de ne pas trouver les mots… Mais n’oubliez pas: cela aussi passera, donc laissez vous aller, tant pis pour les mots et les silences, ce n’est que peu de choses,  juste la croyance et la peur d’être « coupé » de la communication mais  ce n’est que de l’illusion .

Comment? Laissez aller, laissez vous porter, bercer, guider de l’intérieur, laissez faire l’extérieur et les autres, laissez faire aussi les mouvements intérieurs d’émotions et de cérébralité, fussent-ils exacerbés… Ce sont les derniers soubresauts de l’ego qui a peur de se transformer, il est -comme la chenille devenant papillon- en train de mourir à son ancien état. Mais qu’il sera bien lorsqu’il aura trouvé sa juste place en nous et que nous l’aurons accueilli comme notre fidèle serviteur et notre solide construction humaine!

Les planètes dites personnelles nous précisent le chemin:

Vénus en Scorpion, conjointe au nœud nord lunaire, réveille fortement à la fois  nos pulsions et nos passions mais aussi nos désirs d’authenticité, selon ce que nous avons déjà en Scorpion dans notre thème natal, cela peut encore bien bousculer dans l’émotionnel!

Mercure en Sagittaire,  continue sa course  il permet la quête spirituelle, la focalisation intellectuelle sur nos objectifs  et une communication basée sur plus d’exploration de soi et de l’autre, pourvu que nous y aspirions sincèrement,  naturellement. Tandis que Mercure gouverne Jupiter puisqu’il est en Gémeaux,  il acquiert une puissance particulière d’ouverture à d’autres dimensions, plus élevées.

Enfin Mars, en Capricorne,  le conquérant et décideur d’actions est en signe de terre , il nous offre sa capacité d’endurance et de persévérance dans ces moments de grande transition, il nous apporte solidité et stabilité, nous donne du cœur à l’ouvrage car il aime le travail sérieux, fût-il laborieux. Mars a en ce moment les qualités de structure du Capricorne, sa grande faiblesse serait de résister au changement mais c’est aussi sa grande force puisqu’il nous permet de rester stable et debout,  dans la tourmente. Le discernement nous viendra de notre ressenti du moment, ressenti inspiré à la fois par Vénus en Scorpion (l’amour de la vérité ou la destruction par la passion?) et par la Lune en Sagittaire  (l’entêtement dans des voies bornées ou l’ouverture de la conscience?).

Voilà un beau plateau d’influences, abondant et diversifié, composons notre menu à notre convenance! Car c’est bien de cela qu’il s’agit maintenant, pas d’être dans la soumission à subir les pulsions de notre nature humaine mais dans le choix de s’élever au-dessus de cette  nature tout en la comblant de nos regards aimants. Chaque jour sera votre chef d’œuvre, acceptez l’amour et vous serez heureux et comblés.

Je vous souhaite une belle journée de nouvelle lune et me réjouis d’avance de vous retrouver pour vos commentaires ou à mon retour pour publier un prochain article.

Chaleureusement,

Michka

12 décembre 2012

Réclamez l’aide spirituelle à grands cris et vous la recevrez en abondance

Classé dans : Nouvelles approches — michkaelohim @ 23 h 58 min

Réclamez l'aide spirituelle à grands cris et vous la recevrez en abondance dans Nouvelles approches merkabaCry out vociferously for spiritual assistance and you will receive it in abundance by John Smallman

Voici le dernier message de Saul, rien que le titre me donnait envie d’en savoir plus…Traduit par Anne Duquesne, merci à elle, à John et à notre désormais fidèle ami  Saul

« Réclamez l’assistance spirituelle à grands cris et vous la recevrez en abondance

Saul, transmis par John Smallman

Avec la fin de cette année civile qui approche et les attentes qui augmentent, le nombre d’entre vous qui s’engagent quotidiennement dans la méditation — avec la ferme intention à la fois de se réveiller, et d’envoyer et partager amour, compassion et pardon à tous ceux qui sont dans le besoin — s’accroit toujours davantage. C’est exactement comme cela devait être. Un plan divin est en train de se dérouler, avec tout ce qui doit arriver pour faire aboutir cette étape précisément dans les temps, parce que c’est la volonté de Dieu que cela soit — mais souvenez-vous qu’en dehors de l’illusion le temps est absent.

Se référer à un calendrier rend difficile pour vous de saisir la signification de beaucoup de choses qui arrivent partout dans le monde. Cela rend même difficile d’être au courant de nombreux autres événements tout aussi importants que les médias conventionnels ne rapportent pas, parce que pour vous un calendrier est sensible au temps et le comprendre sans l’élément temps est, pour le moins, déroutant.

Dans la Réalité, les limites et les contraintes de temps n’existent pas, mais pour vous ce n’est pas facile à comprendre. En fait, c’est pratiquement incompréhensible. En dépit des doutes ou des hésitations que vous pouvez ressentir, vos anges et vos guides vous encouragent activement à continuer d’être confiants dans la Volonté de votre Père pour vous qui est la joie éternelle, et qu’elle sera atteinte comme cela est divinement prévu. En entretenant cette confiance vous élevez votre fréquence et vous facilitez la possibilité de communiquer avec eux et de recevoir l’aide qu’ils vous offrent. Vous avez besoin de leur aide ; vous ne pouvez rien faire seuls parce qu’être seul cela n’existe pas. Et, bien sûr, parce que la confiance en votre Père est absolument justifiée.

Vos périodes régulières de prière, de méditation et de contemplation renforcent cette confiance et vous permettent de collaborer plus étroitement avec l’aide qui est constamment proposée — une aide qui vous aidera à libérer vos attachements à l’illusion et à toutes les distractions sous le masque desquelles elle se présente à vous en essayant, en permanence, de vous convaincre qu’elles sont réelles. Ces attachements sont en train de se défaire, et leur élimination complète est assurée parce que vous coopérez. Concentrez-vous sur le renforcement de cette coopération par l’addition de votre enthousiasme plein de bonne volonté pour libérer toutes les poches restantes de jugement, de ressentiment, ou de colère, en particulier lorsque vous sentez encore qu’ils ne peuvent être résolus que par les plates excuses qui vous seraient dues par ceux dont vous croyez qu’ils vous ont profondément blessé.

Le pardon est la clé pour libérer, et si cela vous crée des difficultés c’est, très probablement, le signe que vous avez des zones de déni dans lesquelles se trouvent cachés des actes ou des événements dont vous avez peut-être honte et que vous vous sentez incapables de vous pardonner. Et ainsi vous les projetez sur les autres. Si vous vous retrouvez incapables de pardonner à quelqu’un d’autre, cela signifie généralement que vous ne pouvez pas, pour quelque profonde raison inconnue, vous pardonner à vous-mêmes. Lorsque vous vous êtes pardonnés, pardonner aux autres est un jeu d’enfant !

Si le pardon vous pose problème, regardez à l’intérieur de vous, réclamez l’assistance spirituelle à grands cris et vous la recevrez en abondance Vous serez peut- être très surpris par ce qui apparaîtra : des trucs depuis longtemps passés et oubliés, mais sur lesquels vous entretenez encore une forte charge émotionnelle. Souvent, dans l’enfance, vous avez été injustement jugés et punis, mais à cause de votre dépendance à ceux qui vous jugeaient, vous avez l’accepté ainsi que la honte injustifiée que cela vous imposait. Il était beaucoup trop douloureux pour vous de garder cela dans votre esprit conscient, alors pour votre propre survie vous l’avez enterré aussi profondément que vous le pouviez.

Tout ce « bazar » est maintenant en train de revenir sur le tapis pour être libéré. Au début, la colère ressentie à cause de ces actes injustes commis contre vous semblera constituer le problème ; mais regardez plus profondément et vous allez trouver la honte, l’indignité ressenties envers vous-mêmes et que vous ne pouvez pas vous pardonner. C’est cela que vous avez besoin de libérer, car avec votre conscience adulte, il est tout à fait évident que vous n’aviez aucune raison de ressentir de la honte ou de l’indignité, et vous pouvez donc maintenant vous pardonner facilement pour ce jugement injustifié contre vous-mêmes. En le laissant aller, vous aurez la sensation d’un poids énorme qui vous est enlevé, et un merveilleux sentiment de liberté vous enveloppera. C’est vraiment le point de départ de votre réveil dans la Réalité. Plongez profondément en Elle, libérez toute la culpabilité ou la honte que vous y trouvez, récupérez votre liberté, ce don divin qu’il semble que d’autres vous ont ôté et sachez, sachez véritablement que vous êtes libres pour toujours, exactement comme Dieu vous a créés.

Avec tellement d’amour, Saul.

Traduction AD
Page d’origine : http://johnsmallman.wordpress.com/2012/12/12/cry-out-vociferously-for-spiritual-assistance-and-you-will-receive-it-in-abundance/
—–
Vous pouvez écouter ce message, lu en anglais par John Smallman lui-même, en cliquant ici : 12-12-2012-saul-audio-blog-7.mp3″

11 décembre 2012

Rester centré sur notre cœur

Classé dans : Nouvelles approches — michkaelohim @ 7 h 10 min

Rester centré sur notre cœur dans Nouvelles approches tristesse

      « Tristesse »  © de l’image: Oracle « Œil de Lotus » dans Nouvelles approches

Chers amis, connaissez vous aussi le chagrin, la perte et la tristesse?

Ces derniers temps j’ai eu une grande difficulté à m’élever dans le détachement, mes plus proches amis ont tous – plus ou moins -  à traverser des expériences difficiles, d’instabilité, de perte, de deuil, de maladie ou d’épreuves qui font monter en eux des doutes, des colères  et des terreurs. Il émane d’eux des ondes noires et violentes dont je ne sais pas me distancer, je n’arrive pas toujours à rester le témoin solide et aimant que je « désirerais » être,   je ne leur suis d’aucune aide en faisant ainsi et mon cœur se remplit de chagrin. Je peux même me rendre malade (au sens physique du terme) en raison des émotions que cela me fait traverser.

Et souvent, même seule,quand je fais le silence en moi, que je commence à me laisser aller je suis submergée d’un flot de larmes qui n’est pas en harmonie avec la vibration que je « voudrais » avoir (entendez ici mon exigence personnelle…)  et cela me fait descendre dans des profondeurs qui me sont à moi aussi familières, profondeurs pleines de peurs et de tourments.

Je perçois clairement cependant que le « message » est d’accepter que je ne sois moi même pas suffisamment « guérie » pour toujours aider les autres, car ma tendance à fuir révèle que bien des chagrins restent encore tapis dedans…En ces temps de grande transformation, j’aurais tendance à m’enfermer, comme je l’ai fait pendant longtemps, pour ne pas voir cette souffrance intérieure/extérieure, fermer les yeux et le cœur tant c’est insupportable.

Dans ma nature humaine ma réaction première est toujours d’endurer et de résister (comme s’il y avait un « danger », vous concevez vous aussi, j’en suis sûre, que seul l’ego est à l’œuvre dans cette défensive) et ce me fut une capacité indispensable pour survivre physiquement et parcourir un chemin particulièrement tortueux. Le bien fondé fut de me donner une solide force intérieure  et de permettre que beaucoup de choses soient mises en lumière dans des comportements humains manquant d’amour et d’authenticité. Mais cette force continue maintenant à se manifester de façon inappropriée. Dans les faits, je ne pense pas à moi seulement car je repère que beaucoup fonctionnent encore de cette façon, n’arrivant pas vraiment à « croire » que tout va s’arranger, que le miracle est là, et pourtant, on nous le dit mais le désespoir a gagné tellement de gens, que le poids parfois devient intolérable aussi pour les chercheurs de lumière et que nous perdons nous aussi la foi. Mais tous les grands maîtres ont traversé ces moments de nuit obscure de l’âme..

Il s’avère qu’une sorte de discipline quotidienne (douce et inspirée, sans forcer) reste la seule façon de « surfer » sur la vague déferlante, elle apporte un  temps de silence et une écoute dans l’amour de soi , permettant le tri et des choix éclairés. Vouloir se séparer des êtres tant aimés, parce leur souffrance réveille nos propres  terreurs enfouies, chercher à s’extraire du monde ambiant, n’est pas l’unique manière de guérir.

Ayant appelé à l’aide les guides qui m’accompagnent, j’ai lu avec bonheur ce matin deux textes dont je vous partage le message. Le premier est de Mikhaël Aïvanhov, j’apprécie tous les jours les révélations de cet homme dont le mode d’expression me correspond bien. Le deuxième est extrait du site ahtOhme et je vous le présente en vous invitant à vous rendre directement chez Marie Line (elle désire que ses écrits soient préservés de la copie).


amoureuxComment neutraliser le « mal », par Mikhaël Aïvanhov: 

« En considérant le bien et le mal comme des adversaires irréductibles, l’être humain est sans cesse tiraillé entre les deux, il ne sait pas comment retrouver cette unité qui fait de lui un être fort et maître de toutes les situations. Vous direz : « Mais nous n’y pouvons rien, la réalité est là : nous sommes pris entre les forces du bien et celles du mal… »

Tant que vous serez sur la terre, vous aurez ce problème à résoudre, et pour le résoudre voici une méthode parmi d’autres : apprenez à répondre aux entités ténébreuses qui veulent vous prendre dans leurs filets. Mais ne leur répondez jamais par la violence, car cela ne fait que les renforcer. Quand vous les sentez approcher sous forme de tentations, de mauvaises pensées, de mauvais sentiments, ne vous dressez pas contre elles. Dites-leur que vous êtes enchanté de leur venue, et pour les accueillir apportez la lumière, allumez toutes vos lampes intérieures : immédiatement ces visiteurs s’enfuiront, parce qu’ils sont laids, mal vêtus et ne veulent pas être vus ! Oui, seule la lumière en vous peut être une réponse aux esprits du mal. Vous ne les affrontez pas, vous apportez seulement la lumière. Et c’est grâce à la lumière que vous avancerez chaque jour de plus en plus sur le chemin de l’unité intérieure. » (Omraam Mikhaël Aïvanhov)

 

le-soleil-150x150Le deuxième écrit, provient du site de Marie Line et résulte d’une canalisation de Yeshua ( Jésus) qu’elle a retranscrite sous le titre de « Un Rêve de paradis »,  ce qui m’a touchée dans cet écrit c’est un ressenti particulier d’être accueillie dans ma singularité (et même dans mon temps actuel, dans mon chagrin personnel et intime, comme si Jésus lui même était présent) en même temps que je gardais la conscience que nous sommes tous semblables face à cette remontée de l’énergie « négative » et inconfortable qu’est la peur. Je vous convie ici, si vous le désirez,  pour en savoir plus: Un rêve de Paradis

Je vous souhaite à vous aussi, mes amis, de vous libérer vous aussi en ouvrant vos cœurs. Ce que vous faites pour vous même, vous le faites pour nous tous, merci.

Michka

 

 

5 décembre 2012

Se réveiller est comme si vous aviez une énorme charge soulevée de vos épaules

Classé dans : Nouvelles approches — michkaelohim @ 7 h 27 min

Se réveiller est comme si vous aviez une énorme charge soulevée de vos épaules dans Nouvelles approches 25-blog-300x200

 

Le texte du jour, de John Smallman, que j’ai eu envie de vous partager. Bien des pensées pour vous tous et merci de votre présence fidèle. Michka

« Avec la fin de votre année terrestre approche à grands pas, l’excitation continue à monter. Ce qui doit arriver est sans précédent dans votre histoire humaine entière et a été planifié et préparé depuis des éternités. C’est un événement ayant une signification  énorme qui élèvera vos niveaux de conscience à de tels hauts niveaux que ce vous appelez maintenant la conscience, même celle du plus consciemment conscient parmi vous, semblera avoir été une forme de sommeil incroyablement profond, ponctué par moments de rêves à peine mémorisés ou de cauchemars. Être entièrement éveillé dans la Lumière éternelle de l’Amour infini de Dieu est un étonnement indescriptible et vous allez bientôt expérimenter cet état en permanence.

Alors que le compte à rebours vers cette période progresse rapidement, gardez le désir et l’intention d’amener l’humanité – vos frères et sœurs divins –  à avancer dans cet état naturel, éveillé,  qui est votre héritage et votre destin éternel. Votre intention collective est une partie essentielle du processus. Vous installez le taux  avec lequel vous voyagez sur le chemin du retour et vous le faites déjà  depuis que le voyage a commencé. Initialement l’allure était lente, non enthousiaste et irrégulière, mais pendant les deux ou trois derniers siècles il a augmenté à un taux stable et incessant et dans les deux ou trois dernières décennies une accélération énorme s’est faite vous amenant à ce moment d’excitation intense alors que la fin de votre laborieux voyage est en vue.

D’arriver à votre destination, celle qui été programmée divinement, planifiée au  moment précis où vous avez pris la décision de faire une expérience de séparation de votre Source,  est en soi tout à fait merveilleux. L’amour de Votre Père pour vous et Sa compréhension totale et absolue de chacun d’entre vous, avec les aspects individuels de chacun, est vraiment étonnant – mais c’est la Nature de Dieu. Il a préparé pour vous un accueil qui doit vous envelopper dans Son embrassement affectueux et cela vous élèvera dans une expérience d’extase qui n’est possible  qu’en Lui.

L’illusion doit se dissoudre, en vous laissant totalement nu, transparent, translucide et transformé parce que vous serez retourné à votre état naturel, divin, unis avec Dieu, où rien n’est caché et où rien ne doit jamais être caché, parce que la confiance est absolue dans cet état d’Amour infini et inconditionnel.

La pensée d’une telle transparence peut  maintenant vous alarmer beaucoup, mais c’est seulement parce que vous vous êtes tellement habitués à la nécessité apparente et écrasante du secret et de l’obscurcissement que l’illusion a encouragée et entretenue. Quand vous agissez individuellement, comme des êtres débranchés et séparés, le monde semble hostile et menaçant parce que vous ne savez pas ce que pense l’autre,  ce que peuvent être ses motifs et parce que la souffrance et les trahisons que vous avez éprouvées dans cet environnement inamical vous ont convaincus que ces croyances sont des moyens essentiels de survie  que vous devez constamment réévaluer et perfectionner.

Se réveiller est, parmi beaucoup d’autres sensations des plus merveilleuses, comme si vous aviez une énorme charge soulevée de vos épaules, qui vous aurait enfoncé dans le sol avec une  force implacable en vous empêchant de vraiment voir, entendre ou d’une manière générale d’être conscient de  votre environnement. Ce manque de transparence vous a causé des éternités de crainte et a aussi engendré une crainte profonde de la transparence elle-même. Cela tout changera quand vous vous éveillerez et réaliserez quel étonnement et quelle joie c’est de vivre sans l’obscurité sinistre et cloîtrée que produisent les secrets et la comparaison.  Ce que vous allez bientôt expérimenter c’est en permanence la joie indicible dans un royaume qui est créé à partir de la joie – parce que la joie absolue pour toute la création est la Volonté de votre Père.

Avec tellement d’amour, Saul. »

 

4 décembre 2012

Laisser tomber votre histoire

Classé dans : Nouvelles approches — michkaelohim @ 5 h 06 min

Laisser tomber votre histoire dans Nouvelles approches campagne-afrique-300x225

Merci à Patrick d’avoir publié sur sa page facebook cet extrait de L’évangile selon Jésus – Un nouveau testament pour notre époque dans Nouvelles approches

« Vos histoires passées renforcent vos peurs et justifient vos rituels d’autoprotection. Dès que vous vous connectez à ce que vous voulez, vous vous connectez aussi aux raisons pour lesquelles vous ne pouvez pas l’avoir. « Je veux quitter mon travail, mais je ne le peux pas. Je veux m’engager dans cette relation, mais je ne le peux pas » Encore et encore, sans cesse l’éternelle quadrature du cercle.

Vous voulez introduire une énergie nouvelle dans votre vie tout en gardant toutes vos vieilles habitudes. Vous voulez changer, mais vous avez peur du changement. D’une certaine façon vous préférez votre souffrance telle qu’elle est, parce que c’est une quantité connue. Vous pensez que changer quelque chose à votre vie pourrait empirer les choses. Vous préférez une douleur connue à une douleur inconnue, une souffrance familière à une souffrance inédite.
Votre ego soutient fermement ce statu quo. C’est pour cela que les projets héroïques qu’a l’adulte spirituel pour changer sa vie sont inéluctablement sabotés par les peurs de l’enfant blessé : celui-ci ne pense pas qu’il est digne d’être aimé et, de ce fait, ne peut s’imaginer une vie sans souffrir.
L’enfant intérieur blessé voit toute promesse de le délivrer de la souffrance comme un piège pour vous faire baisser la garde et vous rendre vulnérable aux attaques.

Ainsi, vos peurs vous empêchent de vous ouvrir à la possibilité d’un changement significatif dans l’existence.
Ce que vous dites vouloir n’est pas ce que vous voulez réellement. L’adulte spirituel et l’enfant blessé sont en désaccord et lorsque ceci se produit, c’est en général l’enfant blessé qui gagne. Malheureusement, cela n’est source de bonheur ni pour l’adulte ni pour l’enfant. Cela n’aboutit qu’à prolonger votre souffrance habituelle, intériorisée.
Dans ce contexte de duplicité où la psyché est en guerre contre elle-même, arrivent alors toutes sortes de réparateurs professionnels: des psychiatres, des conseillers, des prédicateurs, des gourous du développement personnel.

Chacun d’entre eux affirme avoir la réponse mais chacune des solutions proposées ne fait qu’empirer le problème. Lorsque vous pensez qu’il y a quelque chose qui cloche en vous, votre honte et votre sentiment d’indignité sont encore plus forts. Lorsque vous essayez de vous réparer, vous renforcez votre croyance que quelque chose en vous est cassé.
Les réparateurs professionnels croient à vos histoires de cassure et tentent de vous guérir. Si votre histoire n’est pas assez savoureuse, ils vous aident à en rajouter. Il s’agit à présent de grande tragédie, de péché et de salut. Il ne leur vient jamais à l’esprit, ni au vôtre, qu’il se peut que rien ne soit cassé, que peut-être il n’y a rien en vous qui ait besoin d’être réparé. Aucun d’entre vous n’imagine que le seul aspect dysfonctionnel de votre situation puisse être le fait que vous croyiez que quelque chose est cassé, que vous n’aurez jamais ce que vous voulez.
Les problèmes externes que vous percevez sont des projections de ce conflit interne: « Je veux mais je ne peux pas avoir ». Si vous vouliez bien vous permettre d’obtenir ce que vous voulez, ou si vous vouliez bien cesser de le désirer parce ce que vous savez que vous ne pouvez pas l’obtenir, le conflit cesserait. Avoir ce que vous voulez ou accepter que vous ne pouvez pas l’obtenir met un terme à votre conflit.
Cela met aussi fin à votre histoire.

Si vous avez ce que vous voulez, ou si vous vous êtes réconcilié avec l’idée de vous en dispenser, vous n’avez pas d’histoire. Il n’y a pas de dramaturgie de la quête. Pour que cette dramaturgie se poursuive, il est impératif que vous ne trouviez pas ce que vous cherchez. Trouver l’amour, le bonheur, la joie etc. conclut l’histoire. « Et ils vécurent heureux jusqu’à la fin des temps …» Fin de l’histoire. Fin du film.
La vérité, c’est que vous n’êtes pas prêt à renoncer à votre cinéma. Votre histoire fait maintenant partie de votre identité. Votre douleur est une partie intégrante de votre personnalité. Vous ne savez pas qui vous êtes sans elle.
Laisser tomber le cinéma signifie laisser le passé se dissoudre là, tout de suite. Si vous arrivez à faire cela, peu importe ce qui s’est produit par le passé. Cela n’a plus de pouvoir sur vous. Cela n’existe plus. Vous écrivez sur une page blanche.
Cela signifie que vous êtes totalement responsable de ce que vous choisissez. Il n’y a plus d’excuses. Lorsque vous n’interprétez plus votre vie en fonction de ce qui s’est produit hier ou l’année dernière, ce qui se passe est neutre.
C’est ce que c’est. C’est libre de toute charge.
La liberté d’être pleinement présent et responsable à l’instant même est quelque chose d’immense et de terrifiant.
Très peu de gens la désirent. Pour la plupart, le passé est un nœud coulant qu’ils portent autour du cou. Ils tiennent à porter leur croix et leur couronne d’épines.
Vous restez dans tout ce cinéma parce que vous adorez cela. Vous continuez à traîner votre passé parce que vous y êtes attaché. Vous devez donc guérir de toutes les blessures que vous croyez avoir. Peu importe que ces blessures ne soient pas réelles en définitive, car pour vous, elles existent vraiment.
Et donc le film continue. Vous ne pouvez pas dire à quelqu’un qui est en prison et à qui on donne trois repas par jour que la liberté représente sa propre sécurité. Il veut ses trois repas un point c’est tout. Ensuite, il parlera de liberté.
Lorsque vous êtes attaché à ce que vous avez déjà, comment pouvez-vous faire rentrer une nouveauté? Pour introduire quelque chose de nouveau, de frais, d’impondérable, vous devez renoncer à quelque chose de vieux, de rassis et d’habituel.
Si vous voulez que la créativité se manifeste en vous, vous devez renoncer à tout ce qui n’est pas créatif. Alors, dans l’espace créé par ce renoncement, la créativité entrera à flots. Si la tasse est pleine de vieux thé froid, comment voulez vous y verser le thé chaud que vous venez de faire ? Vous devez commencez par vider la tasse. Ensuite vous pourrez la remplir.

Si vous désirez renoncer à votre film, trouvez d’abord ce que vous y avez investi. Que gagnez-vous à ne pas trouver, à ne pas guérir, à ne pas vivre heureux jusqu’à la fin des temps ?
Mais ensuite, soyez honnête. Si vous ne voulez pas traverser votre souffrance, dites la vérité. Dites : « Je ne suis pas encore prêt à traverser ma douleur. Ne dites pas : « Si seulement je pouvais en finir avec elle, mais je n’y arrive pas»
C’est un mensonge. Vous pourriez vous en débarrasser, mais vous choisissez de ne pas le faire. Peut-être êtes-vous satisfait de l’attention que vous obtenez comme victime ? La plupart de ceux qui affirment être sur le chemin de la spiritualité pédalent dans le vide. Ils se trouvent toujours des excuses.
Lorsque vous avez appris à accepter d’être responsable, il n’y a plus d’excuses. Vous ne perdez plus de temps et ne faites plus de promesses de gascon. Vous attendez d’être prêt et vous agissez de manière claire et décisive. Lorsque vous êtes prêt, pas besoin d’hésiter, car agir coule alors de source et les actes ont plus de poids que les mots. »

Extrait de L’évangile selon Jésus – Un nouveau testament pour notre époque

 

12345...41
 

The Limace Psychopathe Blog |
Buzancy's Life |
Les Ardennes par samouraï 08 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | n°1 mondial de la vente dir...
| Ma page perso
| Dapefle